Les meilleurs podcasts pour les soirées des petits et grands

Publié le : 26-10-2020

#parentsconnectés Parents

Pour accompagner vos soirées reconfinées et celles de vos enfants, voici une sélection aux petits oignons de podcasts à écouter en famille.

Jean Marmeisse Licence Droit simplifié (DS)
Jean Marmeisse Licence Droit simplifié (DS)
Jean Marmeisse Licence Droit simplifié (DS)

Alors que débute le reconfinement, comment diable va-t-on animer, vous dîtes-vous, les soirées d’hiver et les weekends ? Pas de panique, une solution toute trouvée : les podcasts.

Pour les enfants

Pour les moins de 6 ans, « attrape ta brosse à dents, ton dentifrice, et c’est parti ! ». BFMTV diffuse « Les dents et au dodo », un podcast d’une durée de 3 minutes, comme le brossage de dents. Au programme : le Machu Picchu, des perroquets mal éduqués, et même un tour du monde en bateau.

Pour les petits de 5 à 7 ans, le soir avant le coucher, France Inter propose la série « Une histoire et… Oli » où l’on rencontre des personnages merveilleux, avec des voix célèbres comme la chanteuse Olivia Ruiz. De quoi les bercer tout en les rassurant.

Jusqu’à 10 ans, France Info et Astrapi propose un podcast hebdo « Salut l’info » pour tout comprendre à l’actu lorsque l’on est petit. On y décrypte par exemple ce qu’est le couvre-feu et pourquoi il faut s’y tenir ou encore la polémique récente de la tenue correcte à l’école (sur la polémique de la « tenue républicaine »)

Pour les 7-12 ans, France Inter toujours propose « Les Odyssées » pour découvrir l’Amérique avec Christophe Colomb ou la mission Apollo avec Neil Armstrong. En avant, toute !

A partir de 8 ans, le Musée d’Orsay propose des balades sonores pour découvrir une oeuvre du musée. De la culture pour les oreilles.

Pour les 10-15 ans, gagnez des points avec « Ma vie d’ado » de Bayard. Oui, car, à la période où, globalement, chacune de vos initiatives est considérée comme « super nulle » parce qu’ils ont « trop le seum », ce podcast d’Okapi risque de donner le sourire à votre ado. Piouf, c’est toujours ça de gagner.

Et pour tout le monde, « Grandir moins con », dispo sur Spotify, Apple Podcast et Deezer décortique un sujet épineux en moins de 5 minutes. La liberté d’expression, de circonstance, le sommeil, la couleur des pompiers. Bref, des questions que l’on se pose tous.

>> On n’oublie pas que toutes les activités du confinement, pas trop près des écrans, restent aussi d’actualité.

Bon, et les grands, on écoute quoi ?

Et pendant que les petits dorment, les adultes aussi ont leur podcast.

Connaissez-vous vos émotions ? Si l’idée de ne pas les connaître peut paraître saugrenue, il n’en reste pas moins que nos vies super actives nous privent souvent de l’opportunité de nous écouter. Alors, sous l’égide de Louie Media, « Emotions » prend le temps et décortique nos sentiments.

Sur France Inter, encore, Stéphanie Duncan présente « Autant en emporte l’Histoire ». Entre docu et podcast, on se laisse porter par des histoires passionnantes inconnues, comme la chanson de « Strange Fruit » de Billie Holiday, le premier refus de Jean Moulin ou Gustave Courbet et la colonne Vendôme.

Une pandémie, c’est hallucinant ? Et bien attendez d’écoutez les histoires fascinantes des épisodes de « Transfert », de Slate. Accrochez-vous bien à vos accoudoirs, on vous spoile : ça décoiffe.

Pour les gourmands, ruez-vous sur « A la poêle ». Dans ce podcast juteux, Julie Gerbet, journaliste food, fait rissoler les chefs aux petits oignons. Ils y racontent leur manière de voir la cuisine, et surtout révèle une recette. Miam miam !

Et pour ceux qui ne seraient pas encore rassasiés, direction « Manger » (anciennement « Plan Culinaire ») où l’on se pose des vrais questions. Comme, par exemple, pourquoi n’aimons-nous pas manger seul ou pourquoi s’indigne-t-on autant quand quelqu’un change une recette traditionnelle française ? Des questions essentielles, auxquelles le podcast apporte des réponses très sérieuses.

Pour tout comprendre sur le numérique, écoutez Le Mémo d’Orange. Réseaux sociaux, 5G ou navigation Internet n’auront plus de secret pour vous.

Pour mieux comprendre notre société, sur des thèmes aussi variés que l’intelligence artificielle, la transition écologique ou la finance avec des invités triés sur le volet, comme Abd Al Malik ou Frédéric Lopez, direction « Vlan ! », le podcast de Grégory Pouy. Intéressant, sans être ennuyeux.

Enfin, pour les coeurs brisés, « Il faut qu’on parle » donne la parole à des amoureux éconduits, pour comprendre comment l’amour est parti et comment ils se sont reconstruits. Allez, haut les coeurs !