« Mamie, on se WhatsApp ? » : Petit guide pour expliquer les réseaux sociaux à vos grands-parents

Publié le : 30-11-2020

#pratiquesnumeriques Seniors

Envie de convertir votre mamie aux outils du numérique ? Pas de panique. Éléments de langage et infos pratiques, on prépare les fiches bristol.

Michelle Gibson by Plainpicture
Michelle Gibson by Plainpicture
Michelle Gibson by Plainpicture

« Viser l’inclusion numérique des personnes âgées, c’est vouloir leur inscription dans le monde ! », écrit Annabelle Boutet, sociologue spécialiste de l’inclusion numérique en préambule d’une étude réalisée par CSA sur l’exclusion numérique des personnes âgées.

 

Si nos grands-parents ne sont pas absents de la toile – on les appelle les « silver surfeurs » -, beaucoup restent encore sur le bas-côté : 67 % des plus de 75 ans souffrent d’illectronisme et plus de la moitié n’a pas accès à Internet, selon une étude de l’Insee publiée en 2019.

 

Adoption en confinement

 

Les séniors débarquent pourtant dans le monde virtuel, notamment à la faveur du confinement : 77% des plus de 50 ans ont commencé à utiliser au moins un nouvel outil numérique durant cette période et 33% à en utiliser deux ou plus, selon une étude menée par le cabinet Seniosphère Conseil. Grand gagnant de cette vague argentée : WhatsApp, avec 46 % des seniors interrogés qui ont utilisé l’application de messagerie pour la première fois pendant cette période. La star du confinement Zoom a connu un taux d’adoption de 22 %, en particulier chez les catégories socio-professionnelles supérieures. Son grand frère, le plus sage et discret Skype, a lui augmenté de 11 %.

 

Pour parler aux plus anciens des nouveaux outils du numérique, il faut de la pédagogie. « Les personnes âgées ont du mal avec la visualisation des choses sur Internet, explique Didier Chalaye, formateur à l’association e-seniors, qui prend en charge notamment des grands débutants sur Internet. Il y a tellement d’informations sur les pages, ils ne savent plus où regarder. Ils sont par exemple très troublés par la publicité. » Pour leur éviter une crise de clics et de se retrouver à quelques hyperliens de l’endroit voulu, on se concentre donc sur l’essentiel : « la page d’accueil, les boutons importants… ».

 

Pourquoi WhatsApp c’est pratique et ce qu’on fait sur Instagram ? Petit guide de comment parler nouvelle technologie avec la génération argentée…

grand père avec petit fils
Plainpicture

Whatsapp : pour garder le contact

 

Le pitch

C’est comme les SMS, mais les informations sont transférées via réseau Internet plutôt que par réseau mobile. L’application a été développée pour pouvoir facilement envoyer des photos et pour s’appeler en vidéo.

 

Pourquoi on s’y met

En plus d’être devenue omniprésente dans notre poche au point de ringardiser le SMS, WhatsApp a cette fonctionnalité bien pratique des messages audios. En appuyant sur l’icône micro, on peut donc parler plutôt que taper. Pratique pour les doigts mal-agiles.

 

Bon à savoir 

A moins de désactiver cette fonctionnalité, les destinataires peuvent voir quand un message a été lu. En matière de nétiquette, il est mal vu de « laisser quelqu’un en vu », c’est-à-dire de lire son message et ne pas y répondre. On peut aussi voir quand une personne est en train de taper un message. Là, pas d’alternative.

 

Instagram : pour s’inspirer

 

Le pitch 

C’est un réseau social pour poster des photos. L’art y est important et même le café du matin devient quelque chose de beau et mis en scène. On y voit beaucoup de photos de voyages, de mode ou de paysages.

 

Pourquoi on s’y met 

Peu importe les hobbies, il y a de tout sur Instagram. Les personnes âgées sont aussi les chouchoutes du réseau comme @wantshowasyoung, un couple de taïwanais propriétaires d’une laverie qui mettent en scène les vêtements abandonnés par leurs clients, @baddiewinkle, la plus vitaminée des nonagénaires avec ses tenues technicolores et ses 3,6 millions d’abonnés ou encore @shepherdernestine, bodybuildeuse de 83ans qui vous rappellera qu’il n’y a pas d’excuse pour ne pas faire ses abdos. Hop hop hop !

 

Bon à savoir

Pour trouver ce qu’on veut, on utilise les hashtags, ou mots-clés. #Vacances #océan #farniente #cocotier

 

Zoom : pour des conversations comme à la maison

 

Le pitch 

C’est un logiciel de vidéo-conférence pour pouvoir discuter à plusieurs en ligne, en vidéo.

 

Pourquoi on s’y met 

En plus d’être bien pratique pour garder le contact avec la famille, Zoom offre des fonctionnalités rigolotes qui ont fait son succès. En particulier, les fonds d’écran. On pourra donc se parler au fond de l’océan dans la maison de Bob l’éponge, au coeur d’un film Disney ou bien devant le Four Seasons Total Landscaping, la désormais célèbre entreprise de paysagiste choisie par Donald Trump pour faire son discours de campagne (au lieu du prestigieux hôtel Four Seasons).

 

Le tweet pour obtenir ce fond d’écran culte

 

 

Bon à savoir 

Zoom a été victime de quelques « Zoom bombing », soit de parfaits inconnus s’invitant au milieu de conversations auxquelles ils n’étaient pas conviés – comme ce journaliste néerlandais infiltré dans une réunion secrète de ministres européens le 22 novembre dernier. L’entreprise américaine est bien aux faits de ces failles et a mis en place plusieurs solutions, dont une salle d’attente et un bouton d’urgence pour suspendre la conférence en cas d’intrusion. Reste que si vous êtes en possession d’un secret d’Etat, gardez le pour plus tard…

 

Le QR code, pour se propulser sur un contenu

 

Mais quel est donc cet étrange point de croix virtuel en noir et blanc ? Le QR code, abréviation de Quick Response Code (code à réponse rapide), est une sorte de code barre. En le scannant avec l’appareil photo de votre portable, le code révèle son contenu : une page internet, un contenu multimédia, un portail de paiement…

Simple (il suffit de braquer sa caméra dessus) et rapide, le QR code est un format bien pratique. Plus encore en temps de crise sanitaire puisqu’il permet de réaliser des tâches sans contact. On a vu ainsi les restaus installer des QR codes pour accéder à une page web où figurait leur menu. De la même façon, ils permettent de payer avec notre smartphone sans l’approcher du terminal de paiement.

Le QR code n’est pas nécessairement un ennuyeux dessin en noir et blanc. En 2017, le village chinois de Xilinshui plantait des arbres en forme de QR code, 130 000 genévriers pour un carré de 227 mètres de côté, visible depuis le ciel et qui renvoyait au site de tourisme de la ville. Qui a dit que le numérique n’était pas poétique ?