Réviser en vidéo accélérée, ça marche ?

Publié le : 26-01-2022

Pratiques numériques

La nouvelle génération vit à cent à l’heure et fait désormais ses devoirs également avec le pied sur l'accélérateur, mais sans perdre les pédales !

reviser video accélérée Photographie : Maksim.
reviser video accélérée Photographie : Maksim.
reviser video accélérée Photographie : Maksim.

Le Télétravail pour les parents et les cours sur Zoom pour les enfants. On le sait, le coronavirus a fait muter nos modes de travail. 

Phénomène étonnant dans ce grand changement,  beaucoup d’élèves se sont ainsi mis à réviser grâce à des vidéos en ligne, mais passées en vitesse accélérée. De quoi laisser dubitatifs certains parents. Et pourtant, des chercheurs américains ont découvert que ce visionnage particulier n’était pas inintéressant et pourrait même s’avérer bénéfique pour l’apprentissage… 

 

Un gain de temps sans conséquence ?

 

Une étude de l’Université de Californie à Los Angeles a donc passé plusieurs étudiants au banc d’essai. Les chercheurs ont séparé les élèves en quatre groupes : le premier groupe a été chargé de visionner un cours à allure régulière, le second, 1,5 fois supérieure à la vitesse normale, le troisième groupe, deux fois plus rapidement, et le quatrième a suivi le même cours 2,5 fois plus vite que les autres.   

Par la suite, les “cobayes” ont été soumis à un questionnaire afin d’évaluer concrètement leur attention portée à cette leçon

Alors, l’arithmétique enseignée en mode accéleré, ça donne quoi ? Le premier groupe a ainsi délivré 26 réponses correctes sur 40 contre 24 pour les deux suivants. La différence est donc  minime, comme l’a constaté  Dillon Murphy, docteur en psychologie ayant participé à ce test un peu spécial : “Étonnamment, la vitesse de la vidéo n’a que très peu d’impact sur la compréhension immédiate et différée jusqu’à 2,5 fois la vitesse normale.” En revanche, les choses se sont quelque peu corsées pour le groupe en queue de peloton…  

 

 

Une question d’équilibre

 

“Bonnet d’âne” donc pour le quatrième groupe avec une moyenne de 22 réponses correctes.  Visionner une vidéo en accéléré  pourquoi pas donc, mais en respectant certaines limites de vitesse pour que le contenu ne devienne pas totalement incompréhensible. 

Les chercheurs ont d’ailleurs essayé de creuser un peu plus cette pratique en affirmant que les cours en accéléré n’altéreraient pas la durée de mémorisation de ces derniers. En poussant l’analyse davantage, les scientifiques ont même estimé qu’il serait préférable de regarder une leçon vidéo deux fois plus rapidement dans une optique d’optimisation du temps : « Les étudiants peuvent gagner du temps et apprendre plus efficacement en regardant des conférences préenregistrées à des vitesses plus rapides s’ils utilisent le temps gagné pour étudier davantage, mais ils ne devraient pas dépasser le double de la vitesse de lecture normale. » 

Une méthode d’apprentissage à prendre avec  des pincettes tout de même puisque la stratégie consistant à accélérer les vidéos ne sera pas forcément efficace avec des supports de cours particulièrement complexes, comme l’a précisé l’étude.