Arnaque au faux conseiller bancaire : même Louane en a été victime

Publié le : 20-06-2022

#pratiquesnumeriques Sécurité

Même une star comme la chanteuse Louane en a récemment été victime... Redoutable et très bien ficelée, cette arnaque peut vous coûter très cher. On vous explique comment vous en protéger.

fraude au faux conseiller bancaire Tima Miroschnicher (Pexels)
fraude au faux conseiller bancaire Tima Miroschnicher (Pexels)
fraude au faux conseiller bancaire Tima Miroschnicher (Pexels)

🎧 Écoutez notre article 🎧

 

C’est une arnaque téléphonique qui prend de plus en plus d’ampleur… au point que même une star, comme Louane, en ait récemment été victime. Il s’agit de l’arnaque au (faux) conseiller bancaire. Et celle-ci est très bien ficelée, comme le raconte Louane au micro de RTL :

On m’appelle, on me dit : « Il y a une fraude sur votre carte bleue, il faut que vous validiez un truc sur votre appli de la banque. » Je commence à faire ce qu’il me dit. (…).[La personne a l’autre bout du fil] m’a sorti mon numéro de compte, mon prénom, mon nom, ma date de naissance… Ils sont trop professionnels. Quand on les a au téléphone, [on a l’impression que] c’est la banque.

Louane, sur RTL

 

 

Sauf qu’en suivant les manipulations de l’homme au téléphone, Louane se rend compte que « l’argent n’est pas en train de revenir, il est en train de partir. »

Comprenant qu’elle vient d’être victime d’escroquerie, Louane contacte sa banque, qui lui confirme que personne ne l’a appelée… mais qu’une grosse somme lui a bel et bien été dérobée.

 

Là, on a dû tout changer, mes numéros de compte et tout (…) Je me suis sentie ultra con, ils sont super bien préparés, ils avaient des données sur moi.

Louane, sur RTL

Une arnaque à la carte bancaire qui peut toucher tout le monde

 

Il n’y a pas que les stars qui en sont victimes, en témoigne une jeune-femme à qui les fraudeurs ont réussi à extorquer… 14 800 euros !

Comme elle l’explique à TF1, si cette arnaque est redoutable, c’est que les pirates se sont préalablement renseignés sur vous. Son conjoint raconte que le faux conseiller avait récupéré sur Internet certaines informations bancaires la concernant, afin de gagner la confiance du couple.

« Il me dit : ‘Il est encore temps d’agir pour pouvoir annuler les transactions qui sont en train d’être effectuées sur votre compte' », raconte son conjoint, qui explique que l’escroc avait réussi à accéder à des données privées, pour le mettre en confiance : « ‘Vous avez fait votre achat sur Auchan avec la carte qui termine par xxxx’, m’a-t-il dit. Là encore, c’était vrai. »

Prétextant vouloir l’aider à supprimer des tentatives de fraude, le faux conseiller bancaire lui a en réalité fait valider « des virements vers son propre compte. 300 euros d’abord, puis 1200 euros, 800 euros… », raconte TF1.

 

Concrètement, comment fonctionne la fraude au faux conseiller bancaire ?

 

1. Le fraudeur appelle son interlocuteur en se faisant passer pour un conseiller bancaire et lui fait croire qu’il est victime d’une fraude.

2. Il lui donne des informations pour gagner sa confiance et lui demande de lui transmettre son identifiant bancaire, prétextant vouloir valider son identité et stopper cette transaction, fictive.

3. Le faux conseiller se sert de cet identifiant pour changer le mot de passe et générer l’envoi d’un code de sécurité sur le téléphone de son interlocuteur, prétextant vouloir mettre un terme à la fraude en cours.

4. Une fois équipé du code de sécurité, le fraudeur remplace le mot de passe et effectue des transactions vers son propre compte. Parfois, il fait directement valider à ses victimes des transactions vers son propre compte, en assurant vouloir (au contraire) bloquer des mouvements frauduleux.

5. « Avant que la supercherie ne soit découverte, des dizaines de transactions bancaires sont initiées et transitent sur différents comptes bancaires, dans la plupart des cas à l’étranger. Le recours est alors impossible », explique le site SisID. Louane n’a d’ailleurs pu se faire indemniser qu’avec l’aide de son assurance.

Comment se protéger de cette arnaque à la carte bancaire ?

 

1. Un banquier ne demande jamais un identifiant ou un mot de passe. Si quelqu’un se présentant comme un banquier vous pose ces questions, raccrochez.

2. Idem : un banquier ne vous demandera jamais de RIB ou de coordonnées bancaires. Raccrochez si c’est le cas.

3. Méfiez-vous toujours des appels ou emails prétextant des dangers potentiels et nécessitant une action immédiate. Les arnaqueurs jouent sur le sentiment d’urgence.

4. En cas de doute, raccrochez sans divulguer d’informations et appelez directement votre banque.