Congé maternité : ce coach numérique aide à reprendre le travail

La période de retour au travail après un congé maternité peut-être particulièrement difficile. Voici quelques conseils pour vivre plus sereinement ce passage, grâce à un accompagnement digital adapté.

Publié le : 05-05-2023

©Plainpicture

Temps de lecture : 5 minutes

Écouter l'article

0:00

La naissance d’un enfant est une période de grands changements. Elle s’accompagne souvent de questionnements et de craintes sur le plan personnel… comme professionnel. Ainsi, 66 % des mères constatent que leur congé maternité a eu un impact négatif sur leur travail. Ça vous étonne ? C’est pourtant le résultat d’une enquête menée par Issence, une agence de formation et de conseil qui aide les entreprises à accueillir et accompagner la parentalité de leur salarié.

Que ce soit à cause d’un accompagnement inadapté de la part de leur entreprise ou d’une méconnaissance (voir d’un mépris) de la loi, le 5e trimestre est une vraie tannée pour certaines femmes. Heureusement, là encore, le numérique peut nous rendre de fiers services.

On a discuté avec Gaëlle Bassuel, CEO de YesWeShare et co-fondatrice de Melly Demelo, une solution digitale qui aide les femmes à retourner au travail après un congé maternité.

C’est quoi le 5e trimestre ?

Si le post-partum est désigné comme étant le 4e trimestre de grossesse, on parle du 5e trimestre comme de la période de retour au travail et de la séparation avec son bébé. “Pour l’extérieur, ce passage est sans histoire, immédiat, linéaire… Comme s’il suffisait de passer la porte du bureau pour retrouver sa vie d’avant en un claquement de doigts ! Mais pour la jeune maman, c’est plutôt un tsunami intérieur vécu en silence.”, nous explique Gaëlle Bassuel. D’ailleurs, 30 % des femmes ont besoin de 1 à 2 mois pour se sentir de retour au travail pleinement, selon l’enquête d’Issence.

Et pour cause, jongler entre le pro et le perso est un travail titanesque. Il faut se réinsérer dans une dynamique de groupe, réintégrer de nouveaux process de travail, retrouver des exigences de productivité et tout cela en continuant à prendre soin de son bébé et à adapter son quotidien. Sans parler de vos nuits de sommeil plus que perturbées.

Cette période fragile s’accompagne également d’une triste réalité sociologique : le fameux plafond de verre. Cette expression désigne les freins invisibles à la promotion des femmes en entreprise. Ici, l’idée selon laquelle le soin des enfants leur incombe et que la naissance d’un premier enfant les rend de facto moins disponibles pour l’entreprise. En effet, 55 % de femmes estiment que leur employeur n’a pas été assez à l’écoute ou s’est montré jugeant sur leurs capacités professionnelles, voire discriminant.

Pour Gaëlle, “ce n’est pas la maternité qui est un obstacle à la carrière des femmes, c’est la façon de l’accueillir en entreprise et dans la société qui génère des situations de précarisation, la réduction du temps de travail des femmes, des inégalités de revenus, une baisse de la mobilité professionnelle, des contraintes sur la mobilité géographique etc.”

Melly Demelo : la digi-coach qui vous aide à allier travail et maternité

Loin de se laisser abattre, l’idée est de prendre conscience que ces inégalités existent pour les combler au mieux. C’est d’ailleurs l’idée que soutient Gaëlle. À travers YesWeShare, elle s’est associée à Issence afin de créer Melly Demelo.

L’idée ? Créer une solution pour accompagner les femmes ET les entreprises durant cette fameuse période du 5e trimestre. Melly Demelo, c’est donc un programme d’accompagnement, disponible via un site Internet ou une application, qui prend la forme d’un assistant conversationnel.

Comment ça marche ? Le programme dure 6 mois et démarre idéalement 1 mois avant la reprise effective du travail. Il est divisé en plusieurs séquences et vise à réintégrer la collaboratrice dans son environnement de travail en travaillant sur l’aspect à la fois pro et perso de son retour. Il aborde des sujets comme l’organisation, la gestion du temps et de la fatigue, la préparation de l’entretien de retour, l’allaitement, la relation aux autres…

En d’autres termes, Melly donne un cadre et agit comme un tiers de confiance. Et ça marche ! Globalement les retours sont très positifs, « Les collaboratrices nous disent que c’est tout ce qu’elles ressentent sans oser l’exprimer ou sans savoir le formuler. » Tandis que du côté des entreprises, le dispositif permet aux managers et aux DRH d’aborder un sujet sensible, qui fait peur car trop proche de la sphère personnelle. 

Retour au travail après un congé mat, les conseils de l’experte :

Vous l’aurez compris, après un congé maternité, le retour au travail est une période particulièrement challengeante. Sans être un parcours de santé, il n’est pas nécessaire qu’il se transforme en enfer.

Pour que votre retour au travail se passe sous les meilleurs auspices possibles, Gaëlle vous donne quelques conseils :

  1. Reprise progressive : Lâchez-vous la grappe ! Inutile de vouloir vous lancez de nouveau défi (vous venez de donner la vie c’est déjà pas mal), encore moins de vouloir cumuler les heures de travail supplémentaires. Votre maître mot : PRO-GRE-SSIF. Ce qui veut dire que votre reprise doit se faire en douceur, au fur et à mesure. Rome ne s’est pas faite en un jour, et votre retour au travail non plus, non d’une pipe !
  2.  Période de transition : Vous avez changé, votre vie a changé et votre travail a sans doute changé également. Acceptez que cette période de retour soit juste une transition vers un nouvel équilibre. Comme toute période de transition, il vous faudra un temps d’adaptation, faire des réajustements et parfois même demander de l’aide. Mais vous savez quoi ? Comme toute transition, ça ne dure qu’un temps.
  3. Misez sur vos alliés : Vous êtes plutôt du genre louve solitaire ? Pourtant vous n’êtes pas seules dans cette nouvelle aventure (si si, on vous l’assure). Apprenez à miser sur les personnes qui vous entourent, ce sont vos alliés pour les semaines à venir. Faire confiance, savoir déléguer et lâcher prise : c’est la clef. Sur le plan perso, le premier des alliés, c’est bien sûr le second parent ! Sur le plan professionnel, n’hésitez pas à verbaliser vos besoins à votre entreprise : RH, manager… Une bonne communication, c’est le secret d’une collaboration réussie.

Que dit la loi ?

81 % des femmes qui reprennent le travail, le font sans bénéficier de leurs droits, selon le rapport d’Issence. L’enquête dévoile notamment que 28 % des femmes n’ont pas retrouvé le poste qu’elles avaient avant leur congé maternité. Certaines ont vu leur place dans l’organigramme changer, leur bureau déplacé ou encore leur fiche de postes modifiées. Pire, seules 19 % d’entre elles avaient connaissance de ces changements avant de reprendre leur activité.

Pourtant, en théorie, la législation relative au travail apporte certaines garanties aux salariées ayant eu des enfants. Petit tour d’horizon des craintes les plus fréquentes liées à la grossesse et au travail :

👉 Que va-t-il se passer à mon retour au travail ? De retour de congé maternité, votre employeur à l’obligation de vous proposer une visite de reprise du travail, effectuée par le médecin du travail, dans les 8 jours qui suivent votre retour au travail. Vous n’avez pas le temps ? N’ayez crainte, cette visite à lieu pendant vos heures de travail (rémunérées). En plus de cette visite, vous avez droit à un entretien professionnel consacré à vos perspectives d’évolution professionnelle.

👉Est-ce que je vais retrouver mon emploi ? Sachez que la loi vous garantit de pouvoir reprendre votre “précédent emploi ou un emploi similaire assorti d’une rémunération au moins équivalente” à celles que vous aviez avant votre congé. De plus, que ce soit pendant la grossesse, durant votre congé maternité ou pendant les 10 semaines suivant votre congé maternité, vous bénéficiez d’une protection spécifique contre le licenciement

👉Est-ce que je vais pouvoir aménager mon temps de travail ? Parfois, malgré toute votre bonne volonté, force est de constater que vous aurez besoin d’un peu plus de temps pour vous. Dans ce cas, vous pouvez bénéficier d’un congé parental d’éducation ou d’une période d’activité à temps partiel.

👉Quid du père ? De plus en plus de pères souhaitent partager les premières semaines de leur enfant, et c’est tant mieux ! Depuis le 1er juillet 2021, la durée du congé de paternité est de 25 jours calendaire (32 en cas de naissances multiples) et vient s’ajouter au congé de naissance dont la durée est de 3 jours. C’est un pas vers plus d’égalité… à la maison comme au boulot !

Partager l’article

Voir plus de contenus

Partager bien vivre le digital

bluekai