Combien votre téléphone émet-il d’ondes ?

Publié le : 18-05-2022

#conseilsetastuces Santé

Pour fonctionner, nos téléphones et objets connectés émettent des ondes radio. Comment connaître leur intensité ? Pour le savoir, il faut regarder du côté du DAS. Mais c'est quoi le DAS ? C'est le "débit d’absorption spécifique". On vous explique tout.

Mon téléphone émet-il beaucoup d’ondes ? Towfiqu Barbhuiya (Unsplash)
Mon téléphone émet-il beaucoup d’ondes ? Towfiqu Barbhuiya (Unsplash)
Mon téléphone émet-il beaucoup d’ondes ? Towfiqu Barbhuiya (Unsplash)

🎧 Écoutez notre article 🎧

 

Nos smartphones, nos tablettes, ordinateurs et montres connectées fonctionnent grâce aux ondes radios…

Mon téléphone émet-il beaucoup d’ondes ?

Et oui :  car pour que ces objets connectés reçoivent des informations (lorsque vous vous connectez à des sites, recevez des SMS ou matez une série Netflix de votre mobile…), et pour que ces objets en émettent (quand vous envoyez des mails, téléchargez une photo sur Insta…), ils doivent établir une liaison radio avec l’antenne-relais la plus proche en émettant et en recevant des ondes.

Pendant ces va-et-vient d’ondes, une faible partie est absorbée par notre corps. C’est cela même qu’on appelle le « déficit d’absorption spécifique » dit (de façon plus courte) le DAS.

Le DAS, c'est quoi ?

Le DAS, c’est une mesure qui calcule (en Watt/kg) le niveau maximal d’exposition de l’utilisateur aux ondes radio de son mobile. Il en existe de 3 sortes : le « DAS tête » (quand on met le téléphone à l’oreille), le « DAS tronc » (quand ces appareils sont utilisés près du tronc) et le « DAS membre » (quand un téléphone, une tablette ou une montre connectée sont plaqués contre un membre : tenus à la main, portés en brassard, sur le bras ou dans la poche d’un pantalon.

 

Est-ce que les ondes, c’est dangereux ?

 

C’est la question que beaucoup de personnes se posent, à juste titre. Les autorités sanitaires internationale (OMS) et nationale (ministère de la Santé) précisent qu’Il n’existe pas aujourd’hui de preuve scientifique démontrant que l’usage des téléphones mobiles présente un risque pour la santé. 

Cependant, faute d’un recul suffisant, des interrogations subsistent sur d’éventuels effets à long terme des ondes radio, d’autant plus que certains utilisateurs font de ces technologies un usage intensif, et ce, de plus en plus jeune. 

C’est la raison pour laquelle une autorité réglementaire a été fixée en France et en Europe.

 


💡 BON A SAVOIR 💡

 

2 W/kg

C’est la limite réglementaire de DAS qui ne doit jamais être dépassée pour l’exposition aux ondes radio de la tête et du tronc

4W/kg

C’est la limite réglementaire du DAS pour les membres.

 


 

Comment connaître mon niveau d’exposition aux ondes avec mes appareils ?

 

Rien de plus simple : les DAS figurent sur différents supports et en boutique (notice du fabricant, catalogue commercial, sur toutes publicités de ces équipements, sites web…).

Par exemple, il vous suffit d’aller sur le site internet de votre opérateur, comme ici, sur le site d’Orange, et de consulter la page de votre modèle de smartphone (le DAS est dans l’encadré rouge) :

Mon téléphone émet-il beaucoup d’ondes ?

 

Sinon, en boutique, vous pouvez retrouver le DAS sur les étiquettes des mobiles :

Etiquette DAS

Comment réduire mon exposition aux ondes ?

 

1. Lors d’un nouvel achat, préférer si c’est possible un téléphone mobile récent. Et oui, contrairement à ce qu’on pourrait penser, les smartphones plus récents émettent moins d’ondes. On compte environ 1 à 2% du DAS (exposition maximale) quand le téléphone est en 3G.  Alors qu’elle est de 20 à 50% du DAS en 2G.

2. Plus l’appareil est éloigné de l’utilisateur, moins l’exposition est grande. Éloigner donc dès que possible le mobile du corps et des oreilles et privilégier les SMS, Internet et les oreillettes. Les oreillettes permettent de réduire jusqu’à 10 fois le DAS. 

3. Une conversation longue avec un ami, un membre de la famille… ou une messagerie d’attente de votre assurance ? Dégainez les oreillettes ou mettez le haut parleur au loin, loin de vos oreilles.

4. Vous êtes dans le train et devez passer un coup de fil ? Si ce n’est pas urgent, attendez plutôt d’être sorti. Le DAS y est plus fort en raison du déplacement rapide. Ou alors (vous l’aurez compris)… mettez des oreillettes !

5. Idem si vous êtes dans un endroit qui capte mal. Moins ça capte, plus le DAS monte. A la place, profitez-en pour débrancher 🙂

Pour plus d’infos

>> Retrouvez toutes les informations sur le site ondes radio

>> Retrouvez le Débit d’Absorption Spécifique (DAS) en infographie.

>> Consultez le dépliant mon mobile et ma santé 2020 de la FFT