Films, séries, vidéos… Le contrôle parental pense de plus en plus aux ados.

Publié le : 16-03-2021

#protectiondesenfants Parents

Protéger ses ados de certains contenus présents sur la toile est primordial. “Je ne suis plus un bébé”, vous clame pourtant votre rejeton face à ces restrictions. Pour répondre à cette envie de liberté, des plateformes comme Youtube ou Disney+ diversifient leurs options de contrôle parental.

Brooke Cagle by Unsplash
Brooke Cagle by Unsplash
Brooke Cagle by Unsplash

Le temps des longues matinées devant une seule chaîne de télévision face à des dessins animés semble désormais révolu. Face à la dextérité de nos jeunes à utiliser tablettes, ordinateurs et autres outils numériques, ce n’est plus le contenu qui vient à eux mais eux qui vont à la chasse aux contenus, devant une offre toujours plus élargie. D’ailleurs, selon une enquête de 2019 réalisée par le Syndicat National de la Publicité Télévisée, les jeunes sont toujours plus nombreux à utiliser des plateformes pour visionner leurs programmes favoris. Ils seraient 51 % à préférer YouTube à la télévision.

 

 

En tant que parents, il est important de garder la main sur cette télécommande virtuelle mais quand il s’agit d’un ado, il est parfois plus difficile de faire la part de choses entre ce qui est acceptable ou non pour leur âge côté contenu. Après Netflix qui a découpé son contrôle parental en tranches d’âge plus diversifiées, c’est au tour de YouTube Kids et de Disney+ de suivre le mouvement.

 

 

Disney + : lancement de Star et contrôle parental renforcé 

 

Les histoires de princesses et de dragons, pour nos ados ça va deux minutes. Pour attirer un public plus large sur sa plateforme, Disney+ a décidé de donner le coup d’envoi à « Star ».  Alien, Grey’s Anatomy ou encore How I met Your Mother, toute la famille risque bien d’y trouver son bonheur et c’est la raison pour laquelle le groupe a aussi choisi, en parallèle de ce lancement, de renforcer son contrôle parental

 

 

De nouvelles tranches d’âge ont ainsi vu le jour pour réguler au mieux l’accès à ces nouveaux contenus. Les profils sont désormais classés ainsi : 0+, 6+, 9+, 12+, 14+, 16+, 18 ans et plus. Une simple manipulation permet de mettre en place ces différentes limitations, il vous suffit de sélectionner le profil de votre enfant en cliquant sur le bouton disponible à côté de son  avatar :

avatar Disney +
Disney+

Puis, faites défiler l’écran jusqu’à la section « contrôle parental » et cliquez sur l’option « classification » :

 

Disney+

Pour terminer, sélectionnez le contenu auquel votre enfant aura accès :

Disney +

Dernière option non négligeable pour le renforcement de la sécurité pour nos jeunes : la mise en place d’un code pin. Une option non obligatoire qui permettra cependant au parent détenteur du compte principal de décider lui et lui seul du contenu auquel son enfant aura accès. Malin !

 

 

YouTube Kids: trois nouvelles options pour nos ados

 

Chatons mignons et clips provocants, YouTube brasse tout et n’importe quoi. Une des raisons pour laquelle la plateforme est d’ailleurs interdite aux moins de 15 ans et accessible aux plus de 13 avec l’obtention du consentement des parents ou du tuteur légal. Pour les plus jeunes, il existe YouTube Kids : large répertoire de dessins animés, programmes éducatifs à l’image de C’est pas Sorcier, créations originales pour les petits… L’option est parfaitement adaptée aux 3-9 ans et rassure les parents, avec son contrôle parental complet.

 

Minuteurs de visionnage, blacklisting de certaines vidéos, whitelisting pour au contraire favoriser certains contenus, le contrôle parental de YouTube Kids offre un bel outil mais risquerait d’ennuyer rapidement un jeune adolescent dans son expérience utilisateur…

 

 

« Nous annonçons un nouveau choix pour les parents qui ont décidé que leurs préadolescents et jeunes adolescents étaient prêts à explorer YouTube via un compte supervisé » a déclaré courant février James Beser, responsable des produits familiaux de YouTube.

 

 

Une toute nouvelle version de YouTube Kids pour les plus grands donc, s’articulant de plusieurs manières : 

  • – Avec la fonction « Découvrir », les pré adolescents pourront accéder à des vidéos considérées comme appropriées pour des enfants de 9 ans et plus : tutoriels, parties de jeux vidéo, contenus éducatifs, actualités et certains clips musicaux. 
  • – L’option « plus de découverte » élargira davantage l’accès aux contenus de la plateforme en proposant des sujets « sur-mesure » aux plus de 13 ans avec un large choix de vidéos et l’accès au live streaming.
  • – Une troisième option donnera la possibilité aux parents de donner accès à tout YouTube à leurs enfants à l’exception  des contenus nécessitant un âge minimal ou illustrant des sujets pouvant heurter la sensibilité. Une forme de liberté qui devrait ravir nos jeunes ados mais fonctionnant tout de même grâce à un algorithme comme l’explique James Beser : « Nous utiliserons un mélange de données liées aux recherches des utilisateurs, d’apprentissage automatique et d’intervention humaine pour déterminer quelles vidéos seront incluses ».

A ces trois nouvelles options qui devraient officiellement voir le jour dans les mois à venir, la plateforme annonce également un renforcement plus global de sa politique de sécurité. En ce sens, les vidéos qui à première vue seraient adaptées à un visionnage familial mais qui contiendraient en réalité des contenus à caractère sexuel ou violents seront directement supprimées. En perspective, des enfants et des ados mieux protégés !