Ce contrat porte sur une trentaine de projets de reboisement pour un total d’environ 175 hectares de forêts répartis sur l’ensemble de la France métropolitaine. Ces opérations interviendront sur des parcelles détruites par des incendies, des intempéries, des insectes ou encore sur des parcelles délaissées.
Ces puits carbone permettront de séquestrer plus de 32.000 tonnes de CO2 en France.

L’ensemble des projets est labellisé Bas Carbone par le Ministère de la transition écologique et bénéficiera aux territoires concernés sur le plan socio-économique (création d’emplois locaux, production de matériaux bio sourcés) et environnemental (biodiversité, préservation des sols et de l’eau).

Les projets Label Bas Carbone

Retrouvez ci-dessous le détail des 11 premiers projets Label Bas Carbone qui vont être déployés en France dès cet automne dans le cadre du contrat.

HERRE

Téléchargez les détails du projet de HERRE (40)

Fiche projet HERRE

HOSTENS

Téléchargez les détails du projet de HOSTENS (33)

Fiche projet HOSTENS

LA ROCHE CHALAIS

Téléchargez les détails du projet de LA ROCHE CHALAIS (24)

Fiche projet LA ROCHE CHALAIS

LE FRECHE

Téléchargez les détails du projet de LE FRECHE (40)

Fiche projet LE FRECHE

MAZIERES DE TOURAINE

Téléchargez les détails du projet de MAZIERES DE TOURAINE (37)

Fiche projet MAZIERES DE TOURAINE

MOMUY

Téléchargez les détails du projet de MOMUY (40)

Fiche projet MOMUY

NIEUL LE VIROUIL

Téléchargez les détails du projet de NIEUL LE VIROUIL (17)

Fiche projet NIEUL LE VIROUIL

NIEUL LES SAINTES

Téléchargez les détails du projet de NIEUL LES SAINTES (17)

Fiche projet NIEUL LES SAINTES

SAINT AUBIN LE MONIAL

Téléchargez les détails du projet de SAINT AUBIN LE MONIAL (03)

Fiche projet SAINT AUBIN LE MONIAL

SAINT CESAIRE

Téléchargez les détails du projet de SAINT CESAIRE (17)

Fiche projet SAINT CESAIRE

ST CALAIS DU DESERT

Téléchargez les détails du projet de ST CALAIS DU DESERT (53)

Fiche projet ST CALAIS DU DESERT

Fabioenne Dulac, CEO d'Orange France
“Orange mène depuis de nombreuses années une politique d’efficacité énergétique ambitieuse. Atteindre l’objectif “Net Zéro Carbone” en 2040 passera avant tout par la réduction de nos émissions de CO2, puis par la séquestration du CO2 résiduel lié à notre activité. Ce contrat avec Alliance Forêts Bois, entreprise coopérative et leader national dans le reboisement et la production de ressources forestières durables, contribuera à l’atteinte de cet objectif et bénéficiera, plus largement, à la biodiversité et au développement des territoires concernés.”

Fabienne Dulac, Directrice Générale Adjointe, CEO d’Orange France


Orange s’engage pour l’environnement

Dans son plan stratégique Engage 2025, le Groupe Orange s’engage à être Net Zéro Carbone en 2040, avec une décennie d’avance sur l’accord de Paris.

Pour cela, Orange diminue ses émissions directes de CO2. Cela correspond principalement à la consommation de fuel, de gaz et d’électricité de ses réseaux et bâtiments, ainsi que du carburant consommé par ses véhicules d’entreprise.

Pour diminuer ses émissions directes, Orange limite la consommation de ses réseaux fixes, en arrêtant les technologies les plus anciennes au profit de technologies plus efficaces énergétiquement, par ex via l’arrêt du RTC et de l’ADSL au profit de la Fibre, en optimisant le nombre de ses datacenters et en les modernisant.

Enfin Orange travaille sur la taille, les équipements, l’isolation de ses bâtiments, bascule son parc de véhicules d’entreprises en électrique et développe le recours à l’électricité d’origine renouvelable avec la signature de contrats d’achat d’électricité (PPA).

Côté réseau mobile, pour faire face à la hausse des usages, Orange remplace aussi les anciennes technologies comme la 3G par la 5G, plus efficaces d’un point de vue énergétique.

Ces émissions directes ne représentent que 14 % des émissions du Groupe Orange.

Les 86 % restants sont les émissions indirectes d’Orange, celles émises par ses partenaires et ses fournisseurs, dans le cadre des prestations qu’ils effectuent pour Orange. Elles regroupent aussi les émissions générées par les clients lors de l’utilisation des services Orange ou encore la gestion de la fin de vie de l’ensemble des équipements auxquels Orange fait appel pour délivrer ses services.

L’enjeu est de taille et rien ne sera possible sans le concours indispensable de tout le monde. Et pour ce faire Orange accompagne au plus près ses partenaires et ses clients.

Orange favorise tout d’abord l’économie circulaire de ses propres équipements et de ceux fournis à ses clients. Orange a lancé le programme Re pour collecter les mobiles usagés, les réparer, les reconditionner ou les recycler. En parallèle Orange développe l’éco-conception de ses produits, trace l’impact carbone de ses achats, met en place des indicateurs dans les contrats avec ses fournisseurs afin qu’ils baissent leurs émissions CO2, incite ses salariés à utiliser des modes de déplacement doux et donne à ses clients la visibilité sur l’impact carbone de leurs usages mobile.

Grâce à ces efforts de transformation, Orange va réduire ses émissions directes de 30 % entre 2015 et 2025 et en 2040 Orange aura réduit l’ensemble de ses émissions carbone de 80%.

Les derniers 20 % d’émissions, représentent la part incompressible d’émissions carbone liées à l’activité de l’entreprise.
Alors, pour arriver à zéro, et en parallèle des efforts de réduction, Orange s’est engagée dans la contribution au développement de puits carbone captant et séquestrant des gaz à effet de serre.
C’est pour cette raison qu’Orange va investir, en France et ailleurs dans le monde, d’ici 2025, dans le financement de puits carbone naturels, afin d’être en mesure de séquestrer année après année le CO2 résiduel en 2040.

Pour en savoir plus sur les engagements d’Orange en faveur de l’environnement
https://www.orange.com/fr/orange-sengage-pour-lenvironnement