Safer Internet Day : mieux connecté, plus engagé

Cyberharcèlement, impact du numérique sur la planète, gestion des algorithmes et de son temps d’écran… en 2024 on est “connectés, engagés… et toi ?”

Publié le : 06-02-2024

Temps de lecture : 3 minutes

Safer Internet Day©Pexels

Écouter l'article

0:00

La journée internationale pour un Internet sans Crainte fait son grand retour ! Le rendez-vous annuel de sensibilisation aux usages du numérique à destination des jeunes, des familles et de la communauté éducative revient à partir du 6 février 2024, et ce, durant deux mois consécutifs.

Au programme, des conférences, ateliers, prises de parole et ressources éducatives qui rythmeront le mois de février, dans plus 150 pays, avec deux objectifs : d’une part, offrir des outils aux familles, aux enseignants et aux jeunes pour adopter des pratiques en ligne responsables et sécurisées et développer la citoyenneté numérique. D’autre part, sensibiliser l’écosystème, les acteurs institutionnels et les pouvoirs publics aux enjeux de protection des mineurs en ligne.

Pour cette 21e édition, le Safer Internet Day encourage les internautes à s’engager dans des actions au bénéfice individuel et collectif. En effet, cette année, chacun est invité à prendre conscience de sa responsabilité dans l’écosystème numérique et à agir en faveur d’un numérique plus durable. 

Un engagement individuel pour un changement collectif

L’édition 2024 a pour thème “Connectés, engagés… et toi ?”. Elle interpelle chacun sur sa responsabilité en ligne et appelle à formuler des engagements pour soi, sa communauté et la planète. Pour ce faire, les internautes sont invités à choisir l’une des trois résolutions suivantes et à s’en emparer sur les réseaux sociaux :

👉 “Je dompte mes algorithmes !” : à travers cet objectif, vous êtes invité à garder le contrôle de votre vie numérique. Comment ? En évitant de vous laisser happer par les écrans ou de vous laisser dicter votre consommation de contenus par des algorithmes. 

👉 “Le Goat, c’est moi !” : “GOAT” est un acronyme devenu très populaire sur les réseaux sociaux, qui signifie « Greatest Of All Time » en anglais, c’est-à-dire le plus grand de tous les temps. À travers ce défi, il s’agit de devenir un ambassadeur bienveillant de sa communauté en ligne. Comment ? En se montrant respectueux sur Internet et les réseaux sociaux, mais surtout, en osant signaler le cyberharcèlement et les discours de haine.

👉Mon impact : je gère !” : ici, il s’agit bien sur de veiller à son impact numérique sur l’environnement. Cet objectif ambitieux vise à prendre conscience des effets que sa consommation numérique peut avoir sur la planète…Et d’adapter ses usages en conséquence. 

Pour en savoir plus sur l’édition 2024 du Safer Internet Day et ses actions, téléchargez le guide parents-enfants et le guide parents-ados

Des défis en résonance avec l’actualité

2023 a été l’année des grandes discussions autour de l’impact du digital sur notre santé, nos habitudes et notre planète.

Cette année-là, le gouvernement français a présenté son plan de lutte contre le harcèlement à l’école et le cyberharcèlement, présenté comme étant une grande cause nationale. À cet effet, le 3018 est devenu le numéro national d’alerte contre le harcèlement. Il est notamment mis en avant sur les réseaux sociaux et dans certains jeux vidéo (Orange a, par exemple, été acteur du déploiement des Safe Zones sur les plateformes de jeux en ligne comme Fortnite).

Outre le harcèlement en ligne, sur Internet, les algorithmes posent aussi des questions morales. On le sait désormais, sur les réseaux sociaux, les algorithmes de recommandations mettent plus avant les contenus polémiques ou transgressifs (haine en ligne, violence, pornographie…), car ils engendrent plus d’engagement de la part des utilisateurs, et donc plus de revenus pour les plateformes. Pour lutter contre la haine en ligne et la désinformation, l’Europe a voté le Digital Service Act (DSA), entré en vigueur le 25 août dernier. Les plateformes sont désormais tenues, entre autres, de retirer rapidement les contenus problématiques et de permettre aux utilisateurs de les signaler facilement.

Autre thème d’envergure : l’impact du numérique sur l’environnement. Si les divers avertissements du GIEC s’accordent vers la nécessité absolue de réduire nos émissions de gaz à effet de serre pour ne pas aggraver la situation climatique, le numérique est au cœur d’un vaste débat écologique. Aujourd’hui, le numérique représente 3 à 4 % des émissions de gaz à effet de serre dans le monde et 2,5 % de l’empreinte carbone nationale, selon des rapports GreenIT et The Shift Project. Lutter contre la pollution numérique, c’est donc d’abord utiliser moins d’objets informatiques, et les faire durer plus longtemps. Mais également apprendre à adapter ses usages : privilégier le wifi, adapter la résolution aux appareils utilisés lorsqu’on regarde une vidéo…

Après les discours et les grands chantiers engagés en 2023, l’année 2024 est en bonne voie pour être synonyme d’actions concrètes : qu’elles soient collectives ou individuelles, qu’elles passent par des changements d’habitudes ou des signalements de comportements néfastes, qu’il s’agisse de sensibiliser ou de continuer à s’informer. 

Safer Internet Day : parents, faites confiance à vos enfants… de façon contrôlée

En 2023, le Safer Internet Day (SID) fêtait ses 20 ans, avec le thème « Et Demain ? ». L’occasion d’interroger parents et enfants sur leur vision d’Internet et leurs usages des réseaux sociaux. Enquête.

Lire l'article

Et toi Orange tu fais quoi ?

👉 Comme chaque année, Orange se mobilise à l'occasion du Safer Internet Day. Cette année, Orange lance “For Good Connections”. Cette initiative vise à renforcer et matérialiser les actions d’Orange en matière de lutte contre le cyberharcèlement, la haine en ligne, mais aussi, en faveur d’un usage maîtrisé des écrans par les jeunes. 

For good connection

👉 Pour répondre à l’urgence climatique, Orange s’engage avec vous : d’abord en proposant une grande consultation citoyenne, dont la concrétisation s’inscrit à travers un concours destiné aux jeunes talents de demain pour répondre à la question : “comment réduire l’impact environnemental du numérique ?” 

👉 Pour lutter contre le cyberharcèlement, Orange soutient le 3018 depuis la création du numéro national en 2021 et apporte son soutien technologique et humain au développement de l’application, lancée en 2022 par l’Association e-Enfance et le gouvernement, afin de faciliter les signalements et s’adapter aux usages des jeunes.

Partager l’article

Voir plus de contenus

Partager bien vivre le digital