Je me connecte au Wifi public en toute sécurité !

Publié le : 15-06-2023

Les connexions wifi public, c'est très pratique : elles nous aident à préserver nos données et nous évitent d'avoir une facture salée à la fin du mois (surtout si on est à l'autre bout de la planète). Mais comment s'y connecter en toute sécurité ? On vous dit tout.

©Plainpicture

Temps de lecture : 4 minutes

Écouter l'article

0:00

À l’aéroport, à l’hôtel, au restaurant, dans une gare ou encore sur une plage… Se connecter sur un réseau wifi peut être très pratique (surtout à l’étranger, quand on veut éviter d’exploser son forfait). Mais est-ce bien sécurisé ? Pas vraiment… Pour les hackers, ces réseaux constituent de superbes tunnels pour aspirer les données personnelles d’un grand nombre de personnes… mais aussi, parfois, pour diffuser dans les appareils des logiciels malveillants.

D’ailleurs, c’est tellement apprécié des hackers qu’ils vont jusqu’à créer des “honeypot”, de faux réseaux wifi, uniquement pour vous piéger…Mais alors, comment se connecter à un réseau public sans se faire pirater ? 

1. Fermez vos paramètres de partage 

Eh oui, si vos paramètres de partage restent ouverts, n'importe qui peut accéder à toutes les données que vous partagerez. Mieux vaut prévenir que guérir : fermez-les ! 

2. Evitez de faire des opérations sensibles sur un wifi public 

Vous souhaitez envoyer un RIB à un proche, vous connecter à votre boîte mail ou sur l’espace de votre banque ? Si vous en avez la possibilité, préférez passer par le réseau 3G/4G/5G de votre opérateur, pour éviter tout risque qu’un hacker y ait accès.

3. Désactivez la fonction wifi de votre appareil (quand il n’est pas utilisé)

Vous voyez le petit voyant Wifi s’afficher sur votre téléphone ? Si oui, et que vous n’utilisez pas votre wifi, mieux vaut le couper. Il arrive en effet que le matériel wifi de votre appareil continue de transmettre des données, même si vous n’êtes pas activement connecté à un réseau. Et des hackeurs peuvent en profiter.

Par précaution, il vaut mieux : 

👉Désactiver la connexion automatique pour des réseaux Wifi autres que ceux de votre domicile ou votre bureau. Pour cela, il vous suffit de vous rendre dans les paramètres Wifi de votre appareil. En prime, ça vous fera économiser de la batterie car votre appareil ne sera pas occupé à chercher non stop une nouvelle borne wifi !

👉Coupez l’accès au Wifi (lorsque vous ne l’utilisez pas) en allant dans vos paramètres wifi ou en cliquant sur un raccourci dédié. Attention : parfois la fonction se rallume toute seule si elle n’est pas désactivée directement depuis les paramètres wifi.

👉 Désactivez l’option “recherche toujours disponible” dans vos paramètres wifi (si votre téléphone vous le permet). En effet, même avec la fonction wifi désactivée, des modèles de téléphones continuent d’émettre un signal wifi sur lequel peuvent se brancher les hackers pour aspirer vos données, dans des centres commerciaux par exemple. 

Arnaque au phishing : savoir la reconnaître et y répondre

Parce que les fraudeurs sont de plus en plus doués pour masquer leurs arnaques, voici quel alors revoyons ensemble quelques règles de base pour ne pas vous faire avoir. 

4. Privilégiez toujours des sites sécurisés

Ils sont reconnaissables par le petit verrou à côté de l’adresse du site, et grâce au “HTTPS” figurant dans leur adresse. D’ailleurs, évitez les réseaux wifi qui ne vous demandent aucune identification ou qui n’ouvrent pas de portails. Ils sont très peu sécurisés (voire pas du tout).

Pour plus de sécurité, vous pouvez aussi opter pour des extensions de navigateurs ou des applications dédiées qui chiffrent vos données (comme Avast SecureMe, Norton Wifi Privacy…). 

5. Utiliser un VPN 

Le VPN est un réseau privé qui crée un “tunnel” virtuel qui protège le trafic Internet. Les données qui y transitent sont chiffrées, ce qui permet de protéger à la fois vos données envoyées et reçues, mais également votre anonymat lorsque vous vous connectez. À ce titre, les VPN comme NordVPN ou CyberGhost peuvent être une option pour toute personne qui cherche à sécuriser ses données. 

Cependant, il est important de préciser que le VPN ne protège pas totalement vos appareils connectés. Comme le précise le directeur de WatchGuard France, Pascal Le Digol à Numerama : “si le pirate arrive à rentrer sur votre machine, cela ne sert à rien. Bien sûr, on recommande de mettre cela a minima, mais il faut surtout préconiser les pratiques qui améliorent le niveau de sécurité”.

6. Faites les mises à jour de vos appareils

Et oui, les mises à jour ne font pas qu’apporter de nouvelles fonctionnalités ou de nouveaux émoji marrants. Elles permettent aussi d’actualiser les moyens pour sécuriser vos appareils et leurs connexions.

👉 Pour en savoir plus concernant la sécurisation de vos appareils et de vos réseaux : consultez le site Cybermalveillance.gouv.fr !

Partager l’article

Voir plus de contenus

Partager bien vivre le digital