Pourquoi le contrôle parental peut être (vraiment) utile ?

#protectiondesenfants Vie perso

Pour éviter les mauvaises expériences de chouchou sur le web, de nombreux outils de contrôle parental existent. Sont-ils vraiment efficaces et que peut-on vraiment en espérer ? Zoom sur ces outils qui simplifient la navigation.

DEEPOL by plainpicture/Robyn Breen Shinn
DEEPOL by plainpicture/Robyn Breen Shinn
DEEPOL by plainpicture/Robyn Breen Shinn

Sommaire

Activer un contrôle parental, pour quoi faire ?

Bien planqués derrière leurs écrans, les mineurs se sentent en sécurité. Pourtant, ils peuvent, sans le vouloir (ou parfois en le voulant, soyons honnêtes), être confrontés à des contenus choquants : pornographie, atteintes à la dignité humaine. Sans compter la surexposition aux écrans. Dur dur pour les parents de vérifier l’activité de l’enfant sur le web. D’où l’intérêt de se faire aider par un logiciel.

>> Lire à ce sujet : Tous mobilisés contre les contenus choquants… et ils sont nombreux

Que peut-on attendre d’un contrôle parental ?

Sa fonction première : le filtrage et le blocage des contenus choquants pouvant heurter la sensibilité des plus jeunes. : charme, pédopornographie, pornographie, atteinte à la dignité humaine et l’accès aux sites de rencontre.

Ils sont très – très – nombreux et ne proposent pas les mêmes solutions. Selon le fournisseur d’accès internet, le type d’appareil (smartphone, tablette, ordinateur) ou type d’OS de portable (iPhone ou Android), différentes solutions sont disponibles et paramétrables pour : bloquer l’accès aux sites de charme ou porno ; définir une liste de mots clés et interdire l’accès aux sites qui les contiennent ; restreindre l’accès durant des plages horaires ou interdire le téléchargement de musique ou de films depuis des sites illégaux ou légaux.

Attention, aucun logiciel n’est infaillible, et chouchou peut aussi se montrer très malin pour contourner le contrôle parental…

Par exemple, les filtres « réseau » fonctionnent parfaitement tant que votre enfant est connecté au réseau mobile (3G, 4G, etc). Mais lorsque chouchou est en Wifi, il n’est plus protégé.

Où trouver un contrôle parental ?

« Tous les opérateurs télécom proposent déjà des contrôles parentaux gratuits », rappelle Catherine Lucas, experte RSE Numérique et Protection des enfants chez Orange. Donc, bonne nouvelle, vous en avez probablement déjà un sous le coude. Ils agissent en filtrant les contenus choquants à la source. Qu’ils soient pour mobile, tablette ou PC, ils sont accessibles en ligne depuis le site de votre opérateur.

>> Lire à ce sujet : Les nouvelles stratégies des parents pour que le premier portable ne soit pas le début de la fin

 

Quel contrôle parental quand on est à la maison ?

Solution la plus radicale : déconnecter sa box.
Cependant, si vous ne voulez pas que chouchou hurle à la mort, arguant que vous êtes en train de tuer sa vie sociale, il est possible d’opter pour un logiciel de contrôle parental à installer sur son ordinateur.

MAIS aucune de ces deux options ne permet de réguler l’accès au contenu de la connexion 3G/4G du portable.

Comment limiter le temps d’écran sur le téléphone mobile de son enfant ?

Sur smartphone, iPhone ou Android, il est possible aujourd’hui de limiter le temps d’écran, pour soi-même (ça ne fait jamais de mal), et pour celui de son enfant. Selon les appareils, on peut restreindre le temps passé sur certaines applications et/ou bloquer certains contenus.

 

 

Sur iPhone

Dans « Réglages » puis « Temps d’écran », créez un code puis confirmez-le. Allez ensuite dans « Temps d’écran » puis paramétrez la durée que vous souhaitez. De cette manière, vous pouvez restreindre l’accès aux réseaux sociaux comme Instagram ou Facebook.
>> Toutes les informations disponibles sur le support d’Apple

 

Sur Android

Lorsque l’on dispose d’un Android, le plus simple est de passer par le contrôle parental de Google pour paramétrer le compte de chouchou. Car l’option n’existe pas nativement sur le téléphone. On va dans les « paramètres » de son compte, puis « contrôle parental » et enfin on peut cocher ou décocher les contenus en fonction de l’âge de son enfant.

A retenir

-Vous l’aurez compris, aucun contrôle parental n’est efficace à 100% mais c’est une façon, un peu comme un radar, de marquer les limites.

-Pléthore d’applications existent, gratuites ou payantes. Le site e-Enfance, spécialisée dans la protection des mineurs sur internet en répertorie sur son site treize sur iPhone et Android, en fonction des usages et des âges.

Et toi Orange tu fais quoi ? 

Xooloo Digital Coach : prix de la meilleure innovation au CES 2017, ce service payant fonctionne lui sur tous les supports : PC, Mac, smartphone, iPhone et tablettes, sur tous les réseaux et sur l’ensemble des usages des applis, messages en passant par la navigation web.

-A la maison, si chouchou est passé en Wifi, Une application Ma Livebox d’Orange gratuite répond au contrôle du temps d’écrans. 

 

En savoir plus sur le contrôle parental chez Orange

 

 

 

 

Et retrouvez plus d’informations sur le temps d’écrans par ici