Les alternatives aux applications stars

Publié le : 13-11-2020

#donneespersonnelles Vie perso

Vous voulez reprendre la main sur vos données et limiter la pub tout en continuant à échanger avec votre réseau ? Alors suivez le guide !

Karsten Winegeart / unsplash
Karsten Winegeart / unsplash
Karsten Winegeart / unsplash

 

Mais pourquoi donc abandonner toute une brochette d’applications populaires, efficaces et parfaitement optimisées pour vous plaire ? Justement parce qu’elles sont trop efficaces et trop optimisées pour vous plaire !  Toutes ces applications gratuites développées par une armée d’ingénieurs ont en effet un point commun : elles exploitent vos données pour cibler des publicités, vous poussent à rester le plus longtemps possible, vous inondent de notifications pour vous faire revenir sans cesse bref cannibalise votre temps de cerveau disponible. Elles participent toutes à cette captologie qui rend petit à petit accro aux écrans. Les alternatives présentées ici prennent le contrepied de cette approche en remettant l’utilisateur au centre des préoccupations : les données ne sont pas centralisées donc impossibles à collecter à grande échelle, la publicité est inexistante, le code public… En ce concentrant sur le service, elles donnent à voir un web certes plus frugal et ouvert mais qui reste fun.

 

Pour partager et découvrir des photos

VSCO

Si vous aimez la photo, VSCO est l’appli qu’il vous faut. Ici pas d’influenceur qui tente de vous vendre des crèmes de jour ou des nuits d’hôtel, pas de forcing de marques dans votre fil, juste des photographes passionnés qui partagent leurs créations. L’appli gratuite est livrée avec dix filtres pour travailler vos photos mais pour bénéficier de plus 200 réglages et débrider totalement votre créativité, il faut débourser 22€/an.

 

Pour envoyer des courtes vidéos

Marco Polo

Marco Polo se veut une alternative à Snapchat mais sans les multiples incitations à poster toujours plus dont l’application au petit fantôme est coutumière. Cette sorte de talkie-walkie vidéo ne fait qu’une chose : communiquer par des courts films avec les copains (les vrais, ceux de votre téléphone, pas vos 800 « amis » Facebook) qu’ils pourront visionner quand ils se connectent, sans pression. Simple, efficace et plutôt rigolo. La version gratuite propose quelques filtres un peu datés et pour partager photos ou des mémos vocaux il faut passer à la version payante (4€ / mois)

 

Pour échanger des messages

Signal

Si vous voulez une messagerie qui échappe à l’appétit des GAFAM, le choix se réduit assez drastiquement ! Heureusement il y a Signal qui ne dépend d’aucun grand groupe et garde farouchement son indépendance. Pour les petits et grands, cette application offre tous les raffinements : émojis, vidéos, messages audio, autocollants animés… On peut évidemment faire des groupes de discussions avec ses copains de classes pour garder le contact malgré le confinement. Et pour les pros dont la confidentialité est essentielle, l’encodage des messages utilisé par l’appli n’a toujours pas été cassé.

 

Un autre réseau social

MeWe

Le message d’accueil a le mérite de la clarté « Pas d’annonces publicitaires, pas de logiciels espions, pas de c*nneries ». MeWe joue donc la carte du réseau social vertueux, très respectueux des données personnelles.  L’appli se dote d’une interface très propre et côté fonctions on retrouve le catalogue classique : post texte, vidéo, photo, conversations instantanées… Vous pouvez aussi rejoindre des groupes ou des pages de passionnés. Un bémol : le contenu en français reste assez rare. La version Premium (5€ / mois) propose des appels vidéo, des « stories »…