Comment l’émoji Fondue l’a emporté sur Raclette…Et les autres émojis qui vont naître en 2020

#pratiquesnumeriques Vie perso

La liste des nouveaux émojis 2020 vient de sortir et elle raconte bien l'époque et les batailles secrètes des différents lobbies pour être représentés dans ce qui est devenu un élément majeur de communication digitale. C'est donc un exercice de Diplomaji chaque année... Décryptage

En 2019, l’émoji Raclette s’était pris un bide. Présenté par une équipe de journalistes du Monde à Unicode, le consortium qui gère le très sérieux processus de labellisation des émojis, le symbole français avait fait pschitt. Pas assez universel, trop difficile à représenter, la Raclette avait été recalée par le jury, composé de représentants des grandes entreprises de la technologie (Apple, Google, Microsoft, Twitter…), d’ingénieurs, de linguistes, mais aussi de représentants publics. Ce consortium basé aux Etats-Unis examine chaque année les milliers de propositions portées par autant d’anonymes, que de groupes organisés.

La raclette était donc rentrée bredouille. Un rejet d’autant plus douloureux que cette année, parmi les 117 nouveaux émojis annoncés le 29 janvier 2020, on compte l’insolent caquelon suisse, symbole de la fondue. Il a bien sûr bénéficié d’un comité de soutien dévoué, pour réussir cette percée mondiale, comme le raconte le quotidien Suisse Le Temps, ici.

 

Inclusion, diversité, biodiversité : les émojis 2020 racontent l’époque

 

Hormis cette blessure gastronomique française qui illustre les batailles en coulisse pour se faire reconnaître sur cette scène digitale mondiale, la fournée 2020 raconte bien l’époque.

Le drapeau bleu, rose et blanc, qui représente la communauté transgenre, viendra côtoyer le drapeau arc-en-ciel, intégré sur la liste il y a quatre ans. L’émoji représentant une personne en fauteuil roulant sera également mis à disposition des internautes. Certains émoticônes du cru 2020 répondent également aux discussions de ces dernières années autour du genre, comme celui d’un homme en robe de mariée, d’une femme vêtue d’un costume de soirée ou encore d’un personnage « neutre », Mx Claus, qui représente une alternative au Père et à la Mère Noël.

Les nouveaux émojis tentent de s’adapter à l’ère du temps et à l’évolution des mentalités, entre LGBTQ et inclusion , constate le Blog du modérateur.

Voir l'image sur Twitter

 

Emojis = diplomaji

 

En 2017, une ONG avait voulu créer un émoji règles afin de lever le tabou sur les menstruations. Il y a peu, les roux ont enfin obtenu leur émoticône.

A l’inverse, Facebook a décidé de réguler l’usage d’émoticônes à caractère sexuel dans certains contextes « pour éviter la prostitution en ligne ». Ainsi les très bio aubergine, pêche et gouttes d’eau sont maintenant sous surveillance…

Car ce langage est devenu extrêmement puissant.  « L’espace numérique devient de plus en plus notre territoire de vie et l’on veut pouvoir s’y exprimer en tant que vegan, roux ou noir », analyse Vincenzo Susca, maître de conférences en sociologie de l’imaginaire à l’Université Paul-Valéry de Montpellier, interrogé par 20 minutes.

« Il s’agit d’un jeu de code fermé : le nombre d’émojis est limité. Soit vous y êtes, soit vous n’y êtes pas. Dans tous les combats de minorités, il y a une volonté d’apparaître dans l’espace public. Tout simplement car c’est ce qui est vu ou non qui détermine la norme. Le fait qu’il y ait des débats autour d’émojis réclamés par une minorité, n’est pas étonnant. Dans la vie physique, les combats des minorités dérangent aussi les majorités », analyse André Gunthert. « On n’est qu’au début. Un jour, chaque groupe, avec ses nuances, ses différences et ses facettes, aura son propre émoji », assure Vincenzo Susca, auteur du livre  Les affinités connectives.

Près de 3300 emojis disponibles

 

Le nombre d’icônes animales s’accroît. Et signe de notre course derrière ce qui disparait, plusieurs espèces disparues telles que le mammouth ou le dodo figurent parmi les nouveautés d’Unicode. Le scarabée et le castor font également partie des ajouts prévus en 2020.

D’autres représentations font partie des nouveautés 2020 : des plats et boissons (fondue, bubble tea…) ou encore des objets du quotidien (théière, tournevis, brosse à dents…) Ces symboles viendront s’ajouter aux 3.178 emojis déjà présents sur les différentes plateformes.

Ces émojis inédits devraient arriver sur iOS avec la prochaine mise à jour d’Apple. Pour les utilisateurs de smartphones équipés d’Android, il faudra attendre la version Android 11, prévue cet automne.

Ici, la liste complète des émojis 2020

 

A retenir

Les émojis sont devenus un langage universel : si vous nous lisez sur un réseau social, envoyez vos emojis préférés.

Il existe un émoji pour chaque situation que l’on peut trouver dans cette emojipedia.

Les émojis n’ont pas d’âge : tout le monde les utilise mais pas toujours avec le même sens, donc on n’hésite pas à tester autour de soi.

Si vous voulez avoir votre propre émoji, vous pouvez déposer votre dossier ici. Cela prend près de deux ans, mais c’est puissant !