Télétravail, anonymat… Ai-je vraiment besoin d’un VPN pour protéger ma vie numérique ?

#restonsconnectes Vie perso

Depuis le confinement, le VPN serait le dernier objet en ligne à la mode. Des millions de télétravailleurs l'utilisent pour sécuriser leurs connexions professionnelles. Mais l’usage de ce réseau digital privé – qui protège nos données – augmente aussi chez les particuliers. On vous explique tout.

Unsplash United Nations COVID-19 Response
Unsplash United Nations COVID-19 Response
Unsplash United Nations COVID-19 Response

Si vous télétravaillez, vous avez forcément entendu parler du VPN. Le Virtual Private Network (réseau privé virtuel), est censé vous rendre « complètement anonyme » et protéger vos données. Il chiffre, entre autres, votre navigation et fait croire que vous vous trouvez dans un autre pays.

Durant la pandémie, l’utilisation de VPN a explosé selon le GlobalWebIndex qui estime que plus de 400 millions d’entreprises et de consommateurs utilisent actuellement des connexions protégées – y compris des VPN et d’autres technologies – dans le monde entier.

Selon de nouvelles enquêtes du cabinet d’études et de recherche indépendant Top10VPN, la demande de VPN a augmenté de 44 % au cours de la seconde moitié du mois de mars et reste supérieure de 22 % aux niveaux pré-pandémiques.

Alors que nous déconfinons, est-il judicieux d’utiliser ou de continuer à utiliser un VPN pour sa cybersécurité ? Oui, mais tous les VPN ne se valent pas. Nous vous expliquons pourquoi.

Qu’est-ce que je peux faire avec un VPN ?

En premier lieu, le VPN est utile, voire indispensable, lors d’une utilisation professionnelle. « Beaucoup d’entreprises ont recours au VPN. L’utilisateur accède directement au réseau de l’entreprise, comme si la machine était physiquement branchée dans le réseau de l’entreprise, explique Gilles Favier, expert en cybersécurité. Ça masque le fait que vous n’êtes pas dans les locaux physiques de l’entreprise, tout en ayant le même niveau de sécurité. »

Hors utilisation pro, « vous pouvez accéder à des contenus vidéo, des jeux ou des podcasts qui ne sont pas disponibles en France. Le VPN fait apparaître une adresse anglaise ou américaine, par exemple, et permet donc d’accéder à ces contenus de façon simple. » De quoi détourner certaines limitations comme le catalogue Netflix ou, qui l’eût cru, les clips de Justin Bieber hors sol américain. Car en début d’année, le chanteur himself exhortait ses « beliebers » (ses fans) du monde entier, à utiliser un VPN pour visionner les images de son dernier clip Yummy (« Miam ») sur YouTube (spoiler : des pêches se font arroser de sirop pendant trois minutes trente). Indispensable.

>> A lire aussi : 5 technologies qui facilitent la protection de nos données

Est-ce que ça veut dire que je serai totalement anonyme sur le Web ?

Non ! Voilà, c’est dit une bonne fois pour toutes. Utiliser un VPN ne vous rend pas invisible, vous laisserez quand même des traces. Pourquoi ? Parce qu’il est quasiment impossible aujourd’hui de naviguer sans semer au moins quelques informations. VPN ou pas VPN, si vous vous connectez sur Facebook, Twitter ou Gmail, vous êtes identifié. Mais, votre adresse IP, elle, sera remplacée par celle du VPN, souvent localisé à l’étranger. Et le VPN est une sécurité supplémentaire si vous vous connectez d’un réseau Wifi public non sécurisé, lieux de prédilection des pirates qui en profitent pour récolter des données privées ou des informations confidentielles.    

Du coup, est-ce que j’ai vraiment besoin d’un VPN ?

La sécurité est d’une importance capitale à une époque où la majorité de la main-d’œuvre mondiale se connecte depuis son domicile. Les VPN sont cruciaux. Comme la plupart des employés travaillent à distance, il est essentiel d’utiliser un VPN adéquat pour prévenir les attaques. Surtout si vous utilisez votre propre ordinateur pour travailler, souvent moins à jour sur la sécurité (anti-virus, pare-feux ou outils de sauvegarde automatique).  

Et si votre intimité et votre sécurité vous importent, alors oui, vous devriez utiliser un VPN. Entre pas d’anonymat du tout (ce qui est votre cas si vous n’avez jamais réglé un paramètre de confidentialité) et un anonymat total (impossible à moins que vous travailliez pour les services secrets, et encore…), il existe des solutions, dont le VPN fait partie. Ajoutez-y une bonne gestion des paramètres des réseaux sociaux, et vous avez un mix qui tient la route.

Le VPN est-il une garantie vraiment fiable pour le télétravail ?

Les employés peuvent accéder en toute sécurité aux serveurs physiques de leurs organisations respectives. Cette liaison est entièrement sécurisée et les données envoyées et reçues sur celle-ci sont chiffrées pour les protéger des cybercriminels et des fouineurs. En général, les ordinateurs portables des entreprises sont livrés avec un logiciel VPN préinstallé.

Utiliser un VPN, est-ce une garantie absolue ?

L’utilisation d’un VPN n’est pas la réponse à tous les problèmes de sécurité. Les attaquants peuvent toujours s’introduire dans votre système de plusieurs façons. Le nombre de cybercrimes est en augmentation à l’échelle mondiale, car la plupart des travailleurs du monde entier travaillent à domicile. Les courriels de phishing liés au coronavirus sont devenus très courants. En un clic, votre système pourrait devenir une passerelle vers le réseau de votre organisation.

Les VPN ne peuvent pas empêcher le phishing ou les logiciels malveillants. Les employés doivent être extrêmement prudents lorsqu’ils naviguent sur internet à partir de leur ordinateur portable de travail. Aujourd’hui, la plupart des logiciels de rançon sont déguisés en e-mails ou sites Web liés au Covid-19.

À part cela, vous devez constamment mettre à jour votre VPN et votre logiciel anti-malware afin que les derniers correctifs soient disponibles pour éviter que votre appareil ne soit attaqué. Vous devez également éviter d’utiliser vos appareils professionnels pour effectuer des activités personnelles, notamment des téléchargements.

>> A lire aussi : Comment se prémunir du phishing

Si je peux cacher mon identité, est-ce que je suis dans la légalité ?

« C’est tout à fait légal d’utiliser un VPN. Vous avez le droit de protéger vos communications et le contenu de vos échanges en France et en Europe, rappelle Gilles Favier. Ce qui peut ne pas être légal, c’est l’usage que vous faites de votre VPN. Ce n’est pas fait pour faire n’importe quoi ! » À bon entendeur.

Ok Google, trouve-moi un VPN !

Selon Gilles Favier, expert en cyber sécurité, mieux vaut se méfier des VPN gratuits. « Parce que si c’est gratuit, c’est que c’est vous le produit », nous explique-t-il. Si un serveur VPN est gratuit, c’est qu’il voit vos données, et tout l’intérêt est perdu. » A noter qu’un abonnement commence aux alentours de 2€ par mois.

>> Plus d’infos sur la cybersécurité sur OrangeCyverdefense.com