Alors qui est le plus accro au portable : les parents ou les ados ?

#pratiquesnumeriques Vie perso

Quand on leur pose la question, les ados sont formels : 63% trouvent que leurs parents passent trop de temps sur leurs écrans !

« Lève le nez de ta console, et sors jouer avec ta sœur ! ».

 

« Ça suffit avec Tik Tok, il est l’heure d’aller se coucher ».

 

« Pas plus d’un quart d’heure sur Netflix Kids, tu le sais ! ».

 

 

Vous vous reconnaissez, fiers  d’avoir mis en place des règles pour éviter de laisser votre progéniture errer devant les écrans. Mais vous ? 

Plus d’un ado sur six trouve ses parents addicts si l’on en croit une étude de 2018 menée par Norton Symantec, un éditeur d’anti-virus. Et un ado sur trois le déplore selon une enquête CSA. « Quand je parle à ma mère, je vérifie qu’elle écoute bien en glissant quelques trucs absurdes. Et en général, elle est perdue dans son téléphone et fait oui oui…, ça peut être utile pour arracher des autorisations de sortie », raconte Iliès, 15 ans. Les parents sont vraiment incorrigibles avec les réseaux sociaux.

 

Les parents doivent s’appliquer leurs propres règles

 

« J’aimerais bien qu’ils se mettent des limites, regrette Anjali, 13 ans et autrice de fan fictions. Ils nous disent d’arrêter alors qu’eux, ils y sont tout le temps. C’est vexant ! » Dans le salon de sa maison, en banlieue parisienne, Valentin, 9 ans, élève la voix, histoire que ses parents l’entendent bien. Un brin mutin, il appuie sur chaque mot. « Ils ne nous autorisent pas à jouer alors qu’ils sont tout le temps sur leur tablette et leur smartphone ! » Papa est particulièrement la cible de ses fistons.

 

« Lui ? Le smartphone, c’est dès le matin ! » Et cela recommence le soir. Valentin singe son père : « Moi c’est pour les infos ! » La parole est à la défense… Le père prend un ton vexé et sort de la pièce : « Vous êtes privés de tablette ! » Fou rire général… 

Félix, 12 ans, regarde aussi sa mère devant son ordinateur « Elle passe un petit peu trop de temps sur son smartphone ou sur son Mac. Mais elle ne s’en rend pas compte. Je ne lui en veux pas. C’est pour gagner de l’argent. » 

Il regrette juste comme Elie 17 ans, sa “mauvaise foi”.

Elle c’est toujours pour le boulot, alors que je la vois en train de poser pour Facebook. 

Le tout jeune Maël, 7 ans, est lui aussi très attentif aux recommandations de ses parents. D’autant qu’elles sont nombreuses. Car les jeunes couples sont bien plus avertis des risques et se montrent beaucoup stricts selon l’enquête menée par Norton Symantec en 2018. Les parents les plus stricts quant à leur utilisation sont les moins âgés (75%), ou ceux qui ont les enfants les plus jeunes (74%).

 

Ces groupes sont plus susceptibles de se montrer sévères par rapport aux parents plus âgés (59%) et à ceux ayant des enfants plus grands (53%)

 

Pour donner l’exemple, les parents de Maël s’imposent d’utiliser le moins possible leurs écrans devant leur fils, histoire de ne pas être en contradiction avec les consignes qu’ils lui donnent. « Mais du coup, il nous questionne beaucoup sur ce que nous regardons, nous ! « Pourquoi vous avez choisi ce film? Pourquoi c’était bien ? » Maël vérifie en quelque sorte que ses parents passent bien du temps qualitatif sur les écrans…

A retenir

Les adolescents trouvent que leurs parents passent trop de temps sur leurs smartphones

La valeur de l’exemple reste majeure : donc prévoyez du temps en famille et déconnectés

On essaie la boite à portables dans l’entrée

On prend les repas sans son téléphone