Nous passons 40% de notre temps éveillé sur Internet !

#pratiquesnumeriques Vie perso

Aujourd'hui, l’internaute moyen passe 6 heures et 43 minutes en ligne chaque jour... Ce qui fait qu'à la fin de l'année, il a passé l'équivalent de 100 jours connecté, selon le rapport "Digital 2020 Global Overview Report" qui vient de sortir.

Ok, ok, on arrête de faire son Boomer et d’opposer « vraie vie » et « vie virtuelle », car on sait que la vie est désormais connectée. Mais tout de même, ça interroge de passer 40% de son temps éveillé en ligne, selon les chiffres du dernier rapport Digital 2020 Global Overview Report.

Reprenons le décompte qui nous amène à ce chiffre pharamineux. Aujourd’hui, l’internaute moyen passe « 6 heures et 43 minutes en ligne chaque jour. C’est 3 minutes de moins que l’an dernier, mais cela représente tout de même plus de 100 jours de temps de connexion par internaute par an. Si l’on s’accorde 8h de sommeil par jour, cela signifie que nous passons actuellement plus de 40% de notre vie “éveillée” sur Internet », détaille l’agence We are Social, qui a coordonné l’étude.

Bien sûr, le temps passé en ligne varie d’un pays à l’autre : les internautes des Philippines passent en moyenne 9 heures et 45 minutes par jour en ligne, contre seulement 4 heures et 22 minutes par jour au Japon et 5 heures et 8 minutes en France. Mais partout, les chiffres sont impressionnants.

4,5 milliards de personnes connectées dans le monde

Le rapport revient sur les principales tendances mondiales du digital. Plus de 4,5 milliards de personnes utilisent désormais Internet, et plus de 3,8 milliards vont sur les médias sociaux. Car si nous passons autant de temps en ligne, c’est essentiellement pour communiquer…

De posts en messages, nous socialisons…

 

💃🏾😂😂😂

En moyenne, nous passons 2 heures et 24 minutes chaque jour sur les médias sociaux…

Aussi bien sur mobile que sur l’ordinateur, GlobalWebIndex indique que nous passons désormais en moyenne 2 heures et 24 minutes par personne et par jour sur les médias sociaux, soit une augmentation de 2 minutes par jour depuis l’année dernière à la même époque.

 

 

 

Facebook reste leader

Malgré les controverses des dernières années, Facebook a toujours la côte. C’est le carrefour où l’on se croise. La plateforme annonce avoir dépassé la barre historique des 2,5 milliards d’utilisateurs actifs mensuels.

 

Mais perd des adeptes en France

La sociologie de la plateforme évolue. Tandis que les jeunes filent, les seniors affluent. Dans le détail, Facebook perd 1,3 % des utilisateurs en France (et en Allemagne) selon une étude menée par le cabinet eMarketer dévoilée fin 2019. Le service n’en demeure pas moins le premier réseau social du pays. Facebook devrait culminer à 27,5 millions d’utilisateurs actifs par mois, contre 17,4 millions pour Snapchat, devant Instagram (15,9 millions) et Twitter (4 millions).

 

Les ados affluent sur TikTok, mais surtout en Asie

TikTok a probablement été le plus grand événement des réseaux sociaux en 2019.

Néanmoins, 500 millions de ces utilisateurs actifs – plus de 60 % du total – vivent en Chine. Cela signifie que la plateforme compte environ 300 millions d’utilisateurs actifs en dehors de la Chine, ce qui la placerait à peu près au même niveau que Snapchat ou Twitter. Selon App Annie, les utilisateurs chinois représentent 80 % du temps total passé à utiliser TikTok en 2019, tandis que les utilisateurs indiens valent pour 10 % du total. Cela signifie que les utilisateurs en Chine et en Inde sont à l’origine d’environ 9 minutes sur 10 passées sur TikTok dans le monde.

En fait, selon une étude de Business Insider sur TikTok, seuls 11 % des internautes de la Génération Z déclarent consulter TikTok Daily, mais beaucoup disent qu’ils n’ont pas besoin d’ouvrir l’application pour avoir le sentiment de l’utiliser. En fait, Tik Tok a compris avant les autres réseaux, qu’il fallait devenir un lieu où on fabrique des contenus ( avec des filtres, de la musique, du montage facile) qui peut ensuite s’exporter partout… D’où l’impression que TiK Tok a submergé la planète ado.

 

 

 

Moins connus, mais très puissants, Reddit et Pinterest sont en forte croissance

En France, on connait moins ces deux plateformes, l’une de photos, l’autre de posts moins policés que sur Facebook. Mais dans le monde anglo-saxon, les internautes y passent du temps. Le nombre d’utilisateurs actifs mensuels de Reddit a augmenté de 30 % depuis l’année dernière à la même époque : ils seraient maintenant 430 millions chaque mois selon la plateforme.

Pinterest a attiré plus de 70 millions de nouveaux utilisateurs actifs mensuels au cours des 12 derniers mois, pour atteindre un chiffre total de 322 millions d’utilisateurs au début de 2020.

 

 

 

Les jeux vidéos séduisent toute la population

Non les jeux vidéos ne sont pas une maladie infantile, ni une poussée juvénile, ni un monde à part !

Plus de quatre internautes sur cinq dans le monde, âgés de 16 à 64 ans, jouent à des jeux vidéo chaque mois. La majorité des gamers jouent sur leur smartphone (69 % de tous les internautes), mais 25% des internautes déclarent également jouer sur des consoles de jeu dédiées. Et ils y passent beaucoup beaucoup de temps, surtout en Asie.

 

La vidéo au top

En ligne, nous travaillons, nous échangeons, flirtons et… regardons, beaucoup beaucoup de vidéos.

Selon le GlobalWebIndex, 90 % des internautes entre 16 et 64 ans regardent désormais des vidéos en ligne chaque mois.

YouTube est toujours la première plateforme au monde avec environ 3 milliards de personnes qui regardent au moins une vidéo chaque mois.

Fait marquant du top 5 de ce classement réalisé par AppAnnie : YouTube est la seule application mobile qui ne soit pas chinoise. Parmi les 5 premières applications mobiles préférées des utilisateurs de smartphones Android, nous retrouvons YouTube en première position, puis Tencent News, Tencent Video, iQIYI et Xigua Video, quatre applications propres au marché chinois. Il est important de noter que Google, le propriétaire de YouTube, n’est même pas présent sur le marché chinois.

YouTube représente 37% de tout le trafic Internet mobile réalisé à travers le monde…

Avis aux parents qui ont des adolescents à la maison, votre foyer contribue sûrement grandement à ces chiffres 😉

 

 

Les paradoxes de la vie privée numérique

La méfiance s’installe. Les contradictions s’aiguisent. Bref, on a peur de devenir des poissons rouges en passant trop de temps en ligne, on craint pour ses données, mais la plupart d’entre nous livrent tout sur les réseaux. En chiffres, cela donne  « 64 % des internautes dans le monde s’inquiètent de la manière dont les entreprises utilisent leurs données, contre 63 % au début de l’année 2019 », selon le Reuters Institute. Dans le même temps, le nombre de foyers dans le monde disposant d’au moins un object connecté pour la maison a augmenté d’un tiers au cours de l’année dernière, pour atteindre 134,1 millions. « En moyenne, 11 % des internautes disposent désormais d’un appareil “intelligent” à domicile », selon le digital report. Intelligent, voulant souvent dire indiscret. Nous sommes de plus en plus préoccupés par notre vie privée numérique, mais nous sommes également de plus en plus susceptibles d’utiliser des applications, appareils ou technologies spécialement conçus pour créer et partager des données toujours plus intimes sur nos vies ». Ce que le rapport appelle « Les paradoxes de la vie privée »…

Voilà, bienvenu.e.s en 2020

Alors ?

1/ On n’oublie pas que rien n’est bon ou mauvais en soi. Mais qu’il faut choisir ce que l’on fait sur Internet.

2/ Pendant que l’on regarde un écran, hormis les gens qui marchent et manquent de vous renverser, en général, on bouge peu. Donc 40% du temps passé sur Internet peut signifier une légère sédentarité.

3/ Surfer d’un contenu à l’autre, c’est mettre sa concentration à rude épreuve et prendre le risque de devenir un poisson rouge. Pour en savoir plus c’est par ici.

4/ On a listé ici des idées pour reprendre le contrôle de votre cerveau et on adorerait connaître vos tactiques. N’hésitez pas à envoyer vos idées ici  reporters.bienvivreledigital@orange.com