Abus domestiques: un geste discret pour alerter en vidéo

Publié le : 10-11-2020

#pratiquesnumeriques Vie perso

Un signe de la main pour résumer l’enfer domestique. Un appel à l’aide muet à utiliser lors d’un échange vidéo pour ne laisser aucune trace digitale pouvant porter préjudice à la victime.

Reilika Landen by Plainpicture
Reilika Landen by Plainpicture
Reilika Landen by Plainpicture

Nous ne sommes pas tous égaux face au reconfinement. Derrière les cloisons se déroule le triste déchirement de milliers de familles. Un climat anxiogène accentué par la crise sanitaire, lors du premier confinement la mission interministérielle pour la protection des femmes victimes de violences (MIPROF) a enregistré un bond de 400% de ses appels entre le 9 mars et le 20 avril 2020. Le virus ne doit pas faire plus de victimes collatérales. Pour endiguer les abus domestiques à l’arrivée du second confinement, un SOS d’un nouveau genre est lancé. 

Violence conjugale
Sign for help

Tendre la main pour demander de l’aide

 

Paume ouverte, le pouce rabattu, fermez ensuite la main pour former un poing. Au-delà de son apparente simplicité, le geste #AppelAlAide, mérite d’être inscrit dans un vocabulaire universel pour l’aide aux victimes d’abus domestiques. Volontairement discret, ce langage corporel s’utilise à l’occasion d’un appel vidéo avec la famille, le travail etc. Des moments d’échappatoire pouvant sauver des vies durant cette période de reconfinement. 

 

Un message codé qui a déjà porté ces fruits sous une autre forme. En effet, lors du premier confinement le gouvernement Français avait mis en place un dispositif inédit face aux violences intra-familiales. En pénétrant dans toutes pharmacies, une personne prononçant discrètement « masque 19 »  à un employé indiquait ainsi le besoin urgent de faire intervenir les forces de l’ordre. 

 

 

Placer le numérique du côté des victimes

 

Par peur de représailles, les femmes, enfants mais aussi hommes se coupent petit à petit des interactions extérieures. Pourtant, il ne faut surtout pas renoncer à l’utilisation du digital, une formidable porte sur le monde extérieur. C’est tout l’intérêt du geste #AppelAlAide : discret et à utiliser quand une caméra est allumée. Vous êtes en communication avec votre meilleure amie et cette dernière sert le poing explicitement ? Voici comment réagir :  

 

– Pour un danger immédiat appelez le 17 ou le 112.

– Pour trouver écoute et conseils, référez-vous au numéro national , le 3919. Gratuit et anonyme, ce service géré par la Fédération nationale Solidarité Femmes vous permet de trouver le bon contact en fonction de de chaque situation et vous fournit des adresses de référence pour accueillir une personne en danger. 

– Si vous ne pouvez pas parler, envoyez un SMS au 114.

– Si vous êtes témoins de violences ou avez le moindre doute, contactez le 3919 ou établissez un signalement sur arretonslesviolences.gouv.fr .