Fréquences 5G : aucun impact sur la santé

Le Centre Australien de Recherche sur les effets Bio- électromagnétiques (ACEBR) a publié le 18 décembre un article sur la 5G et les technologies sans fil.

Cette publication indique que les normes d’exposition actuellement en vigueur sur la téléphonie mobile en Australie s’appliqueront également aux réseaux et aux mobiles 5G à venir. L’ACEBR  souligne  également qu’aucun impact sur la santé n’a été relevé sur les communications mobiles.

 

Le dépliant conclue :

«Des recherches approfondies ont été menées sur les fréquences 5G qui seront bientôt introduites, notamment sur les applications de téléphonie mobile. Pour les futures fréquences 5G, de nombreuses recherches ont été menées sur d’autres applications utilisant ces fréquences (applications radar et militaires, par exemple), qui les utilisent depuis plusieurs décennies à des niveaux de puissance bien supérieurs à ceux des télécommunications mobiles. Aucune indication d’incidence sur la santé d’expositions aux intensités liées aux communications mobiles n’a été observée. »

 

 

 

De plus, la norme australienne est alignée sur les directives internationales établies par la Commission Internationale de Protection contre les rayonnements non ionisants (ICNIRP) en 1998 et validée par la suite par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), ces directives ont également été reprises par l’Europe et la France.

 

 

Le dépliant de l’ACEBR : https://acebr.uow.edu.au/fact-sheets/index.html