Fleet : plus privées et éphémères, Twitter lance (lui aussi) ses stories

Publié le : 11-12-2020

#tendances Pratiques numériques

Du nouveau dans le monde des réseaux sociaux ! Après Instagram, Youtube, Facebook, WhatsApp, Skype et même Linkedin, c’est au tour de Twitter de se mettre aux stories, ce format importé de l’application pour ado Snapchat. A quoi ça sert ? On se penche sur la question.

Chris J. Davis by Unsplash
Chris J. Davis by Unsplash
Chris J. Davis by Unsplash

Tout le monde s’y met. Les stories, ces vidéos de quelques secondes en langage du web, filmées verticalement et partagées dans un coin dédié de l’application avant de disparaître 24 heures plus tard, essaiment. Née sur Snapchat la fonctionnalité a été adoptée depuis par Instagram, Youtube, Facebook, WhatsApp, Skype, LinkedIn… Même Airbnb et Spotify ont tenté d’intégrer la fonctionnalité à leurs plateformes, pourtant pas vraiment prévues pour le partage de contenus.

 

Éphémères et plus privées

 

Pour Twitter, l’un des derniers réseaux sociaux à avoir résisté à la vague, ce n’était qu’une affaire de temps. Voilà qui est fait, et qué s’appelerio fleet. Comme ses cousines, fleet encourage l’éphémère. Logés en haut de la timeline, sur mobile seulement, les fleets donnent une impression plus privée que les tweets : ils disparaissent au bout de 24 heures et ne peuvent pas être retweetés ou commentés publiquement. Vous pouvez néanmoins répondre à un fleet en message privé (comme sur Instagram). Comme pour les tweets, le nombre de caractères est limité à 140 et vous pouvez y intégrer des photos, des vidéos ou des GIF. Twitter, comme Instagram avant lui, permet à ses twittos de voir qui a consulté ses fleets. On peut aussi partager un tweet dans ses fleets, à partir de la fonction « partager » de ces premiers.

 

Déployés en mars 2020 au Brésil, fleet est depuis novembre accessible à tous les utilisateurs de la plateforme.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Seth (@dudewithsign)

 

Autre nouveauté, Twitter vient d’annoncer la possibilité de publier ses tweets en dehors du réseau social. Mais comment ? Grâce à la nouvelle fonctionnalité de partage des tweets sur Snapchat et prochainement au sein des stories Instagram. Si TikTok ou Instagram ont déjà adopté ces partages vers d’autres réseaux, cela permettrait à Twitter de conquérir de nouveaux utilisateurs, et qui sait, de peut-être faire émerger une tendance ?

Twitter-Snapchat

 

Le génie de Snapchat

 

Pour comprendre pourquoi tout le monde veut ses stories, il faut revenir à sa genèse. Jusqu’en 2011 le web était horizontal et impérissable. On retrouvait embarrassés ses statuts Facebook des années plus tard, des tweets étaient exhumés à la moindre controverse et nos posts Instagram s’accordaient les uns aux autres dans une chronologie de notre vie en camaïeu. 

Le génie de Snapchat a été de comprendre que le monde avait changé : si Internet a débuté dans un ordinateur, il est désormais dans nos portables. Or nos smartphones sont instantanés et verticaux : il fallait donc le refléter dans les applications et leurs usages. Ainsi est née en 2011 l’appli jaune criard au fantôme, souvent impénétrable pour les adultes mais adoptée à bras le corps par les ados. Un peu trop… ont sûrement pensé Facebook et Instagram (qui appartient à Facebook depuis 2012), qu’on vouait alors à devenir les ringards du web.

 

Copier ? « C’est comme ça que l’industrie de la tech fonctionne »

 

En 2016, quatre ans après Snapchat, Instagram lance ses stories. « Le plus gros problème que les gens avaient avec Instagram, a confié son CEO Kevin Systrom au magazine spécialisé Recode en 2017, c’est la pression de partager des photos vraiment incroyables. Les gens veulent partager beaucoup plus mais il ne veulent pas l’afficher sur les murs d’une galerie. » Avec son caractère éphémère – les stories Instagram disparaissent au bout de 24h et l’auteur est prévenu lorsque quelqu’un prend une capture d’écran – les stories sont la réponse parfaite à ce problème – qu’à cela ne tienne si pour cela il faut copier sur le concurrent – jusqu’à adopter le même nom. « C’est comme ça que l’industrie de la technologie marche, et franchement que toutes les industries marchent, rétorque Kevin Weil, chef de produits à Instagram sur la scène de Tech Crunch. Les bonnes idées naissent à un endroit puis se propagent. Bravo à Snapchat pour avoir été les premiers sur les stories, mais c’est un format et cela va être largement adopté par de nombreuses plateformes ».

 

 

En janvier 2019, Instagram revendiquait 500 millions d’utilisateurs actifs par jour pour ses stories. Un succès digne d’inspiration pour Twitter et même Google qui s’est lancé dans les Web Stories. Ces stories sont particulièrement intéressantes pour ceux qui souhaitent optimiser l’expérience mobile de leurs clients avec des contenus plus visuels, par exemple. Sur une page d’un site web, dans les résultats de recherche Google ou sur Google Discover, ces Web Stories envahiront bientôt la toile !

 

Vous souhaitez faire des story pro ? Des comptes vous donne des tips et des inspirations pour personnaliser vos story. Ombre sur les écritures, néon de couleurs et pleins d’autres astuces sont disponibles sur les réseaux sociaux, alors n’attendez pas plus longtemps et allez jeter un coup d’oeil 😉

 

@instastorysideas_b e s t f r i e n d✨ #foryou #foryoupage #fyp #parati #instagram #edits #like #greenscreen♬ BEST FRIEND – Mayapolarbear