Comment déconnecter des écrans en vacances en famille ?

Publié le : 25-07-2022

#deconnexion Parents

Soleil, piscine et farniente. Le bonheur ? Presque. Parce que pour faire décrocher vos enfants et l'élu·e de votre cœur, il va falloir fixer quelques règles.

Déconnexion, débrancher contre l'hyperconnexion : Comment gérer (au mieux) les écrans et le smartphone en vacances en famille ? Angelo Pantazis (Unsplash)
Déconnexion, débrancher contre l'hyperconnexion : Comment gérer (au mieux) les écrans et le smartphone en vacances en famille ? Angelo Pantazis (Unsplash)
Déconnexion, débrancher contre l'hyperconnexion : Comment gérer (au mieux) les écrans et le smartphone en vacances en famille ? Angelo Pantazis (Unsplash)

🎧 Écoutez notre article 🎧

 

Ça y est, le moment tant attendu est enfin arrivé. Vous êtes en vacances en famille. À vous la détente, les moments de complicité. Le bonheur quoi. Oui, mais déjà pointe à l’horizon une ombre au tableau. La plus jeune passe sa vie sur SnapChat pendant que le grand n’arrête pas de faire des stories ! Et vous, vous ne pouvez vous empêcher de jeter un coup d’oeil à vos mails du boulot.

Bref, comment contre l’hyperconnexion, organiser la détox digitale en famille pour vraiment passer un bon moment ?

 

1. On commence par soi et on déconnecte du travail…

Se protéger du spoofing
Bogomil Mihaylov (Unsplash)

Et on enlève tout bonnement l’appli de ses mails de son téléphone portable, parce que sinon c’est trop tentant d’aller jeter un coup d’œil. On sera à temps de lui refaire une place dans notre téléphone juste avant la rentrée ! Et on ne répond pas aux appels du bureau (sauf grosse urgence, et encore…). Non : nous aussi, on a besoin de recharger nos batteries et pour cela, rien de mieux que de déconnecter !

62 % des Français continuent à répondre à leurs appels ou bien à leurs emails professionnels pendant leurs congés et 42% le font plusieurs fois par jour.

Petit rappel nécessaire : la déconnexion est un droit. Il est même inscrit dans le code du travail et a été réaffirmé par la loi El Khomri : non, votre employeur n’est pas censé vous contacter pendant vos congés…  iI risquerait même une amende de 1500 euros.

Alors on dit stop à l’ hyperconnexion et on coupe. Et au pire, vous pourrez dire que vous êtes dans le Larzac, vous n’avez pas de petites briques. Hop, c’est réglé.

 

2. On enlève les notifications

Hyperconnexion, déconnecter des notifications
Maksim Goncharenok (Unsplash)

On le sait, ce sont elles qui grignotent notre attention et nous déconnectent du présent… quitte à nous faire passer à côté de moments précieux en famille. Réseaux sociaux, mails, médias, supermarché (vous vous passerez des promos sur les patates)… On n’est pas obligés de tout savoir tout le temps (encore moins en ce qui concerne les mises à jour de certaines applications.

Alors, on s’autorise une parenthèse de calme : on va dans les paramètres de notre téléphone et on désactive toutes nos alertes et notifications pour une pause bien méritée.

Vous pouvez aussi mettre votre téléphone en mode « ne pas déranger » ou en mode avion pendant plusieurs heures durant la journée. En plus, ça vous fera économiser de la batterie !

 

3. On mange déconnecté

Hyperconnexion, déconnecter à table en famille

 

44% des 18-34 ans utilisent leur téléphone au moment des repas quotidiens en famille

 selon une étude Kantar.

Et les ados ne sont pas les seuls. Donc, pour toute la famille, la règle est claire. Pas de téléphone portable à table. En plus ça rime.

> Pour voir notre superbe tuto DIY de boîte stylée pour ranger les portables à table, c’est par ici.

 

 

4. On fait des soirées « sans téléphone » (et avec des activités sympas)

Build to give Lego
Crédit : LEGO

L’idée, c’est que tout le monde mette son mobile dans un panier en début de soirée et que personne n’y touche jusqu’au lendemain. L’occasion de faire des jeux en famille, de jouer à action ou vérité, d’échanger sur des sujets qui nous tiennent à coeur, de se raconter des histoires en vrai, l’émotion sur votre visage et pas dans les emojis.

 

5. On oublie son portable quand on va à la piscine ou à la plage

6 destinations de rêve
Vicko Mozart (Unsplash)

Parce qu’un accident est vite arrivé (« plouf » le téléphone), parce qu’un vol ou une perte est aussi vite arrivée, ne prenez pas votre portable avec vous au bord de l’eau.

D’autant que vos enfants vont finir par se pousser mutuellement sur la bouée lama… et que vous êtes à un plouf du drame. Idem à la plage où vous êtes à un grain de sable de la cata. D’autant que protéger ses appareils est encore le moyen d’en changer le moins souvent possible et donc de faire des économies (et de moins polluer, au passage). Que du bon !

 

6. On résiste à la tentation de la story

Cloud, galerie photo et vidéo : faire du tri pour libérer de l'espace sur son téléphone
Marcos Paul Prado (Unsplash)

Même si vous avez vraiment envie que le monde entier voit que votre vie est merveilleuse dans une villa du Lubéron ou en bord de mer (et de faire rager tous ceux qui vous ont envoyé du rêve pendant que vous vous étiez bloqués au boulot)…

Parce que dans vos 347 followers (ou moins, ou plus), il y a peut-être votre boss, que vous n’avez pas forcément envie qu’il vous voit en maillot de bain.

Et surtout parce qu’au fond, le regard des autres, ce n’est pas le plus important dans votre vie. Ce n’est pas ce que vous retiendrez de votre vie. Non ce que vous retiendrez, ce sont les moments de qualités, seul ou en famille, connectés uniquement au moment présent.

 

7. On s’accorde une pose défi (et nostalgie)

#ImJustAKid Challenge TikTok
Youtube

A la rigueur, ok pour le téléphone de façon ponctuelle… si c’est pour créer un moment en famille mémorable. D’ailleurs, sur TikTok, certains challenges créent de superbes souvenirs. Comme le « I’m just a kid » challenge qui consiste à reproduire des photos de famille pour un avant-après émouvant, en rejouant les photos les plus emblématiques de quand vos enfants étaient petits vs aujourd’hui.

Après, libre à vous de les mettre en ligne ou pas. L’idée, c’est avant tout de partager un moment ludique et émouvant, ensemble.

> Pour voir la vidéo, cliquer ici.

C’est aussi une bonne excuse pour amener vos enfants à se défouler… les sensibiliser aux bons usages du numérique l’air de rien et créer un climat de confiance avec eux par rapport aux réseaux sociaux. Si vous vous impliquez un peu dedans, que vous montrez de la curiosité, ils seront plus à même de vous raconter ce qu’ils y font, ce qu’ils y vivent. Et ça, c’est très important pour pouvoir protéger nos enfants des contenus inadaptés.

Et qui sait, ils seront même peut-être fiers de montrer la vidéo à leurs copains !

 

8. On fait appel à un super coach et on fait une POZZZ

Pozz
Pozz

Soutenue par Orange,  la start-up POZZZ a créé une pochette et une app de coaching qui vous aide à décrocher de vos téléphones…. C’est un concentré de technologie, un challenge positif. Vous y glissez votre smartphone, POZZZ le détecte et au bout de 15 min, vous gagnez des points. Si vous êtes régulier, vous décrochez même des récompenses. Cap ?

A découvrir ici 

Autre application de coaching numérique contre l’hyperconnexion : Xooloo digital coach.

Idéale pour les enfants (notamment pour un premier téléphone) !

Xooloo Digital Coach
Xooloo Digital Coach

Les vacances, un moment parfait pour prendre le temps de sensibiliser nos enfants aux risques liés aux écrans et aux outils numériques, et de mettre en place de bonnes pratiques (entre deux ploufs) !

 

Bonus (pour rire) : on joue à « smartphone caché »

comme déconnecter en famille
Ian Dooley (Unsplash)

Vos enfants ne déscotchent pas du canapé alors qu’il fait grand beau dehors ? Profitez-en pour organiser une partie de smartphone caché. Le concept : vous planquez leur portable dans le jardin. Le premier qui trouve gagne une glace. De quoi les faire bouger pendant une bonne heure. 

 

Continuez la lecture avec nos autres articles :