Bien informé, bien protégé

C’est le moment d’être vigilant

Tous vos équipements numériques, à partir du moment où ils sont connectés à internet, peuvent être la cible d’actes malveillants. Mais c’est avant tout dans ces trois situations que vous devez ouvrir l’œil.

 

Vous recevez un e-mail

Vous découvrez le message d’une administration (la CAF, le Trésor Public,…) vous demandant vos identifiants ou vos coordonnées bancaires. Ou le mail d’un inconnu vous invitant à télécharger une pièce jointe ou à cliquer sur un lien. Étrange, n’est-ce pas ?

 

Méfiance : c’est sans doute une tentative de « phishing » destinée à vous soutirer certaines informations. La technique se décline aussi par SMS (on vous demandera de cliquer sur un lien) ou par message vocal (on vous invitera à rappeler un numéro surtaxé).

 

Bon à savoir : jamais une entreprise de confiance ou une administration ne vous demandera de lui transmettre des informations confidentielles, comme vos identifiants, vos mots de passe ou votre code de carte bancaire, par e-mail ou SMS.

 

 

 

Vous faites un achat en ligne

Vous avez choisi la marque, le tissu et la couleur de votre nouveau canapé. Il ne vous reste plus qu’à saisir votre numéro de carte bancaire sur le site de vente en ligne. Comme vous êtes sur le site d’une célèbre enseigne, vous pensez que vous n’avez aucune raison de vous méfier.

 

Pourtant, des « cyber-pirates » peuvent avoir développé une copie du site internet dans le but de collecter frauduleusement vos coordonnées bancaires. On appelle cela le « pharming ». Non seulement, vous ne recevrez jamais votre commande, mais vous pourriez aussi voir vos économies fondre comme neige au soleil.

 

Astuce : pour vous rendre sur un site d’e-commerce, il vaut mieux taper vous-même son nom dans votre moteur de recherche plutôt que cliquer sur un lien envoyé par e-mail.

 

 

 

Vous téléchargez un logiciel

Vous voulez améliorer la qualité de vos photos à moindre coût. Pour cela, vous décidez de faire une recherche : « logiciel retouche gratuit ». En quelques clics, vous trouvez votre bonheur et vous téléchargez le logiciel idéal.

 

Attention : ce qui est gratuit peut se révéler avoir un coût rédhibitoire et le site que vous avez consulté peut avoir été créé par des cybercriminels qui cherchent à introduire dans votre ordinateur un logiciel malveillant par le biais d’un cheval de Troie.

 

Astuce : privilégiez les logiciels connus et bien notés par les sites spécialisés. Pensez également à consulter les avis des internautes sur les forums en ligne pour vous aider dans votre choix. Enfin, téléchargez de préférence vos logiciels depuis le site officiel de leur éditeur.

 

Vous voulez en savoir plus sur les méthodes des cyber-pirates ? Découvrez la Hack Academy

 

 

Pour aller plus loin :