Peut-on faire des achats en ligne l’esprit serein ?

Peut-on faire des achats en ligne l’esprit serein ?

Selon le rapport 2016 de l’Observatoire de la sécurité des cartes de paiement1, la fraude sur les achats à distance (c’est-à-dire par internet, par téléphone ou par courrier) est pour la première fois en baisse. Les transactions « dématérialisées » constituent toutefois 66,5 % de tous les paiements frauduleux chaque année en France. Découvrez 4 questions à vous poser avant de craquer pour une nouvelle paire de chaussures ou pour un voyage.

 

Qui ?

  • Assurez-vous du sérieux du site sur lequel vous allez faire un achat. Pour cela, consultez les rubriques « qui sommes-nous ? » ou « « mentions légales » que tout site marchand doit posséder selon la législation française.
  • Vous utilisez pour la première fois un nouveau site ? Renseignez-vous sur son « e-réputation » en tapant « le nom de l’enseigne + avis » ou « le nom de l’enseigne + arnaque » dans votre moteur de recherche.
  • Enfin, privilégiez les sites français ou européens : vos achats effectués en dehors de l’UE ne seront pas protégés par le droit européen et, en cas de fraude, vous aurez plus de difficultés à être indemnisé(e).

 

où ?

  • Évitez de faire des achats depuis un ordinateur ou un smartphone connecté à un accès wifi public, y compris dans un hôtel ou un café : ces accès sont souvent moins sécurisés et plus susceptibles d’être piratés.
  • Au moment du paiement, l’adresse du site doit être précédée d’un petit cadenas et des lettres « https » (le « s » indiquant que la connexion est bien sécurisée). Vérifiez aussi que l’adresse du site dans la barre de navigation est correctement orthographiée pour déjouer toute tentative de « pharming ».

 

Quoi ?

  • Ne vous fiez pas qu’à l’image : lisez attentivement le descriptif du produit pour contrôler la taille, les matières, la composition, les accessoires fournis… Vous pouvez également consulter les avis d’autres clients mais, attention, certains messages vantant les qualités du produit peuvent avoir été rédigés par les e-commerçants eux-mêmes.
  • Comparez les prix et les services offerts par plusieurs sites : c’est en multipliant les critères que vous pourrez vous assurer de la sécurité et de la qualité de votre achat. Si l’offre est trop alléchante, c’est peut-être qu’elle a quelque chose à cacher.

 

Trop beau pour être vrai

 

Comment ?

  • Communiquez uniquement les informations nécessaires à la livraison et à l’achat (c’est-à-dire votre adresse, votre n° de carte, sa date d’expiration et son cryptogramme à 3 chiffres) et ne transmettez jamais votre code confidentiel à 4 chiffres. En cas de dépense frauduleuse, votre assurance ne prendra peut-être pas en charge des achats confirmés par la composition de ce code.
  • Pour éviter d’être la victime collatérale de l’éventuel piratage d’un site d’e-commerce que vous fréquentez régulièrement, refusez l’enregistrement de vos coordonnées bancaires et de vos identifiants de connexion.

 

Astuce : certaines banques offrent à leurs clients des moyens de paiement en ligne sécurisés : n’hésitez pas à prendre contact avec la vôtre pour en savoir plus. De son côté, Orange vous propose également un service de carte virtuelle à usage unique. En savoir plus sur Orange Cash

 


[1] L’Observatoire de la sécurité des cartes de paiement est géré par la Banque de France. Il est composé de représentants de plusieurs ministères.