Quand la nature en personne se charge de réduire l’empreinte numérique

Publié le : 21-10-2021

Environnement

Votre mission, si vous l'acceptez : devenir net zéro carbone en 2040… Orange a dit oui, épaulé directement par la force de la nature, on vous explique comment.

 

 

Un Français émet en moyenne 6,5 tonnes de CO2 par an d’après  le Haut Conseil pour le Climat. En 2015, l’hexagone fait la grimace devant ses émissions de gaz à effet de serre et décide de viser la neutralité carbone d’ici 2050. Mission impossible ? Que nenni ! Notre cher pays peut compter sur l’appui de la nature en personne et de sa capacité d’absorption grâce à ses puits naturels comme le sol et les forêts.

 

Avec une longueur d’avance sur l’accord de Paris, le groupe Orange mobilise lui aussi ses forces pour arriver à cette neutralité carbone d’ici 2040 grâce à un triptyque gagnant : changer les habitudes de l’entreprise,  aider ses clients à améliorer leurs usages du numérique et  miser sur la compensation carbone à son tour grâce à la force de la nature.

 

S’engager pour un numérique meilleurs pour la planète

 

Quand on partait de bon matin, quand on partait sur les chemins à bicyclette”, les employés Orange ont décidé de suivre Yves Montand en changeant leurs habitudes de voyage pour des transports plus doux. Mais les bonnes résolutions de groupe de n’arrêtent pas là et le leader des réseaux a décidé d’ancrer l’ensemble de son écosystème dans une démarche encore plus grâce à son plan   “stratégique Engage 2025”.

 

Orange a par exemple décidé de faire évoluer ses réseaux et ses infrastructures. Un renouveau qui s’opère au niveau de ses data center, ces fameux cerveaux stockant les données numériques, qui vont se trouver ainsi réduits, dépoussiérés et optimisés pour moins consommer. Et qui s’opère aussi sur le déploiement des réseaux fibre et 5G en remplacement progressif des réseaux plus anciens et plus énergivores. Et puisque le groupe ne peut atteindre ses objectifs de neutralité carbone sans la force de ses clients, il a également décidé de favoriser l’économie circulaire en lançant le programme “RE”. Derrière ce drôle de nom, se cache ainsi toute une chaîne pour vous aider à la fois à récolter vos anciens smartphones, à les réparer, à les reconditionner ou à les recycler. Malin !

 

Dame nature à la rescousse

 

Ainsi, grâce à ses efforts de transformation, Orange va pouvoir réduire ses émissions directes de 30% entre 2015 et 2025. En 2040, Orange aura ainsi réduit l’ensemble de ses émissions carbone de 80% . Mais les calculs ne sont pas encore bons, que faut-il faire des 20% restants? Ce chiffre représente la part incompressible  d’émissions carbone liée à l’activité de l’entreprise et c’est grâce à la nature et donc à la compensation carbone que cet objectif sera atteignable.

 

Puisqu’une tonne de CO2 émise dans un endroit peut être annulée par la soustraction d’une tonne de CO2 en un autre lieu, Orange a ainsi décidé de financer des puits carbone, c’est-à-dire des réservoirs naturels comme des sols ou des forêts. Résultat : ces derniers vont capter et stocker de façon durable l’équivalent de ce solde restant.  C’est pas sorcier, juste naturel !