Pilotez votre drône sans enfreindre la loi

Bibliothèque

Quelle que soit leur taille, qu’ils soient pilotés depuis un cockpit ou depuis le sol, tous les objets volants sont soumis à la règlementation mise en œuvre par la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC). Drones compris. Quelles sont les règles à respecter pour que petits et grands puissent s’amuser en toute légalité ?

 

Une utilisation très encadrée

En France, l’utilisation d’un drone de catégorie A ne nécessite pas de permis et il n’y a pas de restriction en ce qui concerne l’âge ou la formation du pilote. En revanche, le non-respect des règles édictées par la DGAC, notamment le fait de prendre des photos ou de tourner des vidéos non autorisées, peut-être sévèrement puni, y compris par des peines de prison.

 

Les 10 commandements du drone de loisir à connaître avant de décoller

 

https://youtube.com/watch?v=t2F1rNtfk08%3FautoPlay%3D1

 

Comment savoir où voler ?

La réglementation interdit notamment le vol dans certaines zones, par exemple les parcs et jardins publics en agglomération. Pour vous aider à savoir où profiter de votre drone, la DGAC a mis au point, avec l’aide de l’IGN, une carte interactive très pratique, intégrant une fonction de géolocalisation : dès qu’elle est activée, la carte se centre automatiquement sur votre position actuelle.

 

Découvrir la carte interactive de la DGAC

 

Bon à savoir : vous souhaitez utiliser un drone à des fins professionnelles ou commerciales ? Vous devez alors en faire la demande auprès de la DGAC. En cas d’oubli, vous vous exposeriez à des sanctions pénales.

 

 

 

Pour aller plus loin :